•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La conseillère municipale Céline Brindamour briguera la mairie de Val-d’Or

Céline Brindamour après avoir annoncé qu'elle sollicitera un mandat à la mairie de Val-d'Or.

L'actuelle conseillère municipale Céline Brindamour tentera de convaincre les électeurs de voter pour elle en novembre.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Céline Brindamour a annoncé cet avant-midi qu’elle sollicitera un mandat à la mairie lors des élections du 7 novembre prochain.

Elle souhaite succéder à Pierre Corbeil, qui a annoncé son retrait de la vie politique le 3 mai dernier.

L’actuelle conseillère municipale du quartier Sullivan s’implique en politique depuis près de 25 ans. Elle dit avoir amorcé sa réflexion en 2019 et se sent aujourd’hui prête pour relever ce nouveau défi.

J’ai reçu plusieurs encouragements à me présenter et je n’ai pas pris ça à la légère, affirme-t-elle. J’ai pris le temps d’analyser les pour et les contre. J’étais très heureuse comme conseillère de Sullivan, mais avec le départ de M. Corbeil, je me suis arrêtée sur tout ce que j’avais fait dans le grand Val-d’Or depuis 24 ans. J’ai toujours été capable d’obtenir la collaboration de mes collègues, des citoyens et de l’administration municipale. À mes yeux, j’ai tous les ingrédients pour pouvoir me lancer.

Bien connue pour son travail dans les dossiers de sports et plein air à Val-d’Or, Céline Brindamour veut se donner un peu de temps avant de présenter des objectifs et des priorités en vue de la prochaine campagne électorale.

Je vais laisser M. Corbeil terminer son mandat et je vais continuer à aller à la rencontre des citoyens au cours des prochains mois, comme je l’ai toujours fait, souligne-t-elle.

La candidate affirme toutefois vouloir s’inscrire dans la continuité du travail des maires Fernand Trahan et Pierre Corbeil, avec qui elle a travaillé à compter de 2001.

J’ai pu travailler aux côtés de M. Corbeil et il a mis la ville sur une bonne voie, tout comme M. Trahan avec qui j’ai aussi aimé travailler avant lui. Autant aux niveaux sportif, communautaire qu’économique, ils ont bien répondu aux intérêts de la population. En plus, le contexte économique est très bon pour Val-d’Or. Ce n’est pas trop inquiétant de poursuivre sur cette lancée, explique-t-elle, tout en ajoutant que Fernand Trahan lui aurait d’ailleurs exprimé son appui.

Si elle était élue, Céline Brindamour serait la première femme à occuper la maire de Val-d’Or.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !