•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution pour les Québécois vaccinés à l'étranger

Un couple âgé à la plage.

Quelque 300 000 « snowbirds » québécois passent leur hiver en Floride.

Photo : Getty Images / Shawstreetpro

Les Québécois vaccinés à l'extérieur du Canada avec une première dose pourront désormais s'inscrire sur la plateforme Clic Santé pour recevoir leur deuxième dose de retour chez eux. Ceux qui avaient déjà reçu leurs deux doses pourront également s’inscrire afin que leur vaccination soit reconnue ici.

Ce sera une façon pour eux de faire attester par Québec la preuve vaccinale qu'ils ont obtenue à l'étranger. Le gouvernement pourra, de son côté, les comptabiliser officiellement dans le système québécois de vaccination.

Cette solution répond, entre autres, à la demande de près de 300 000 snowbirds québécois qui ne savaient pas à qui s’adresser. Certains craignaient que le Québec et le Canada ne reconnaissent pas leur situation dans l’éventualité où un passeport vaccinal serait créé.

Des démarches qui ont porté fruit

L’ex-animatrice de l'émission J.E. Jocelyne Cazin a multiplié les démarches auprès du gouvernement Legault pour trouver une solution. Elle a personnellement reçu les deux doses aux États-Unis cet hiver et cherchait à les faire reconnaître dans des pharmacies du Québec, sans succès.

Après un message publié sur Facebook, elle dit avoir reçu les témoignages de plusieurs personnes dans la même situation.

C’est une excellente nouvelle si les vaccins des "snowbirds" sont reconnus parce que ça va augmenter les chances de libération du Québec, dit-elle.

Il faut absolument qu’il y ait une preuve vaccinale si on veut voyager à nouveau. […] Généralement, les gens qui sont des "snowbirds" sont pour la plupart à la retraite et ils aiment voyager. Donc ça prend une preuve vaccinale! Les vaccins des États-Unis ou du Mexique, par exemple, doivent être reconnus par le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada.

Elle souligne aussi que le gouvernement québécois avait intérêt à les comptabiliser dans la campagne de vaccination, puisque la majorité des « snowbirds » ont reçu leurs deux doses, ce qui permet d’augmenter la statistique de Québécois complètement vaccinés.

Voici comment procéder

Les citoyens concernés devront prendre un rendez-vous dans un centre de vaccination, sur le site Clic Santé. Sur place, on leur demandera de présenter une preuve d'identité ainsi que leur preuve de vaccination fournie dans le pays où les doses ont été administrées. Un responsable sur place validera les documents pour s'assurer qu'il s'agit d'un vaccin autorisé et que l'intervalle entre les doses a été respecté.

Considérant que tous les vaccins utilisés aux États-Unis ont également été homologués au Canada, toutes les doses de vaccin contre la COVID-19 qui y ont été administrées sont jugées valides.

Ensuite, si tout semble conforme, le gouvernement leur enverra une preuve de vaccination électronique par courriel ou par texto (un code QR), comme à tous les autres Québécois. Quant aux citoyens vaccinés avec une seule dose à l’étranger, ils pourront obtenir un nouveau rendez-vous pour une deuxième dose au Québec.

Advenant que la preuve de vaccination à l'étranger ne soit pas valide, ils seront invités à prendre leurs rendez-vous sur Clic Santé pour se faire vacciner avec deux doses.

Pour ce qui est de la quarantaine des Québécois de retour au pays, elle demeure obligatoire même pour ceux qui ont été vaccinés. Pour l’instant, le gouvernement fédéral n’apporte aucune modification à cette exigence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !