•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un déconfinement inégal entre propriétaires et locataires

Le balcon d'un appartement.

Le reportage de Sarah Désilets-Rousseau

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

La première étape du déconfinement attendue le 28 mai sera bien différente pour les locataires en appartement et pour les propriétaires de maison. La distance de deux mètres, qui demeurera obligatoire cet été, n’est pas possible sur les petits balcons des appartements.

Des organismes d'aide aux plus démunis et au logement constatent que les conséquences de la pandémie, puis maintenant du déconfinement, ne sont pas les mêmes pour tous. La pandémie et le fait qu'ils n'ont presque pas de contact humain, ça exacerbe beaucoup leur détresse. On sent qu'il y a effectivement deux vitesses pour les locataires et les gens qui sont en résidence à eux, estime la coordonnatrice d’Info-Logis Mauricie, Carol-Ann Côté.

Plusieurs locataires, comme Ginette Brind’amour, devront faire preuve d’ingéniosité pour revoir leurs proches et amis. De toute façon, je vais aller chez des amis qui eux ont une cour, affirme-t-elle. D’autres se tourneront vers les lieux publics comme les parcs pour se rassembler.

La coordonnatrice de l’organisme Comsep, Sylvie Tardif, rappelle que certaines mesures ne s’appliquent tout simplement pas à leurs membres. D'aller manger au restaurant ou sur les terrasses, bien je pense pas qu'ils s'en paient souvent dans une année. Le déconfinement n'est pas tout à fait égal pour tout le monde, ajoute-t-elle.

Le moral demeure bon malgré tout au lendemain des dernières annonces du gouvernement Legault. C'est comme un peu la fête, poursuit Sylvie Tardif. Plusieurs ont tout simplement hâte de revoir leurs enfants, peu importe le lieu.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !