•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel au calme du maire de Toronto pour les communautés juive et palestinienne

Des manifestants avaient escaladé des structures de la place Nathan Phillips pour déployer un immense drapeau.

Des manifestants avaient escaladé des structures de la place Nathan Phillips lors de la manifestation d'appui à la Palestine, samedi.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

Radio-Canada

Le maire de Toronto, John Tory, a profité d’un point de presse mercredi pour rappeler que les manifestations en appui aux communautés juive et palestinienne, dans le contexte des violences au Proche-Orient, doivent se dérouler dans le calme.

Des vidéos d’affrontements violents ont émergé à la suite d’une manifestation d’appui aux Palestiniens, samedi soir, devant l’hôtel de ville de Toronto. La police enquête sur cette affaire.

Je sais que beaucoup de gens à Toronto sont très inquiets de ce qui se passe au Proche-Orient, a déclaré John Tory, avant d’aborder les questions du jour sur la COVID-19. La violence là-bas est très troublante et nous souhaitons tous qu’il y ait une résolution pacifique aussi rapidement que possible.

Le maire affirme qu’il y a beaucoup de Torontois pro-Palestiniens et pro-Israéliens très convaincus qui n’étalent pas leurs convictions par crainte de représailles pour eux et leurs proches. Mon travail, en tant que maire, est de m’assurer qu’ici à Toronto, nous évitons la violence et les conflits.

« Je veux envoyer un message très clair, en prévision de manifestations, sur cette question : la haine, les menaces, des propos ou des images haineux, la violence physique envers qui que ce soit, peu importe le camp, et sur n’importe quelle autre question, n’ont pas sa place, dans notre ville. »

— Une citation de  John Tory, maire de Toronto

La haine n’a pas sa place dans notre ville, l’islamophobie, l’antisémitisme, n’ont pas leur place dans notre ville, a soutenu le maire.

Les citoyens juifs et musulmans, comme tous les autres Torontois, ont le droit de vivre et de pratiquer leur religion en paix, a-t-il ajouté. Ils ne devraient pas avoir à craindre en raison de ce qu’ils sont ou de ce qu’ils croient.

John Tory dit qu’il s’est entretenu récemment avec des leaders des communautés juive et musulmane et qu’il a insisté sur le fait que la violence et la discrimination, quelles qu’elles soient, ne seraient pas tolérées.

Le TDSB offre de l’aide psychologique

Le conseil scolaire public de Toronto (TDSB) encourage pour sa part des discussions respectueuses et compatissantes en classe et dans les espaces communs. Le TDSB offre des services d’aide aux élèves qui éprouvent des difficultés en raison du conflit israélo-palestinien. L’enseignant peut mettre l’élève en contact avec le service.

Le conseil encourage aussi les membres du personnel qui en ressentent le besoin à s’adresser à leurs collègues ou au programme d’aide aux employés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !