•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie suspect au lieu historique national Fort La Tour, à Saint-Jean

Des pompiers près de la structure de Port le Tour.

Les pompiers ont réussi à maîtriser l'incendie mais le bâtiment principal a subi de gros dégâts.

Photo : Avec la gracieuseté de Joe Comeau

Radio-Canada

Un incendie qui s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi au lieu historique national Fort La Tour est considéré comme suspect par l'unité des crimes majeurs de la police de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Les flammes auraient pris naissance peu avant 3 h, mercredi.

Après quelques efforts pour accéder au site, les pompiers ont pu éteindre les flammes en une vingtaine de minutes, mais le bâtiment a subi des dommages importants, principalement la structure extérieure de la forteresse.

L’entrée du fort est complètement abimée.

La présence d'un banc endommagé par le feu, à quelques 200 mètres du bâtiment, fait suspecter un incendie criminel.

Un banc extérieur fondu par le feu

Une partie de ce banc près de Fort La Tour semble avoir fondu.

Photo : CBC / Mia Urquhart

Cet incendie fait l’objet d’une enquête. Toute personne qui détient de l’information est priée de communiquer avec la Force policière de Saint-Jean au (506) 648-3333.

Patrimoine francophone

Fort La Tour a été désigné lieu historique national en 1923, et est important pour la communauté francophone et acadienne.

Le site a été bâti au 17e siècle par Charles de Saint-Étienne de La Tour, qui était le gouverneur de l’Acadie à l’époque.

Il a été rendu célèbre par l’héroïsme de Madame de La Tour, qui a défendu le fort contre les Anglais.

Avant sa chute, Fort La Tour fut l'un des premiers comptoirs français pour la traite des fourrures avec les Autochtones de la région.

Une incendie a eu lieu à Fort La Tour mercredi matin.

Fort La Tour est situé sur un monticule herbeux de Portland Point, à l'embouchure de la rivière Saint-Jean.

Photo : CBC / Julia Wright

Le directeur général de l’Association régionale de la communauté francophone de Saint-Jean, Michel Côté, indique que Fort La Tour démontre bien la présence francophone dans la région depuis les tout débuts.

Ça démontre qu’on est un peuple fondateur ici, à Saint-Jean. Lorsque Samuel de Champlain est arrivé juste à côté de la rivière et qu’il l’a nommé la rivière Saint-Jean, il ne l’a pas nommé la rivière Saint John. Il y a des racines très creuses francophones ici, dit-il.

L’administration sous le choc

Le site n’était pas encore officiellement ouvert au public lorsque le feu a ravagé la forteresse nouvellement recréée sur le front de mer de Saint-Jean.

La présidente de Fort La Tour, Beth Hatt, est attristée des dégâts. Depuis six ans, elle travaille sur ce projet de reconstruction du lieu historique, estimé à 1,8 million.

C’est beaucoup de pertes, surtout quand tu as travaillé tellement de temps, dit-elle. On a eu tellement d’appels de la communauté aujourd’hui, tout le monde veut aider.

Une structure de bâtiment détruite par le feu Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La structure de la forteresse a été endommagée dans l'incendie de mercredi.

Photo : CBC / Julia Wright

Selon Beth Hatt, beaucoup d’incertitudes demeurent. Bien que l’assurance couvre en grande partie les réparations, elle ne sait pas combien de temps elles prendront ni quel impact elles auront sur l’ouverture progressive prévue dans trois semaines.

On compte refaire la bâtisse (…) Cette place a toujours été pleine de résilience, et on va faire la même chose.

Une citation de :Beth Hatt, présidente de Fort La Tour

Une page web sera bientôt créée par l’administration pour ceux et celles qui souhaitent faire des dons.

Il reste encore à savoir si le site arrivera à ouvrir ses portes pour la saison estivale 2021.

Avec les informations d’Isabelle Arseneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !