•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chocolaterie des Pères trappistes inaugure son économusée

À l'intérieur de l'économusée, on peut accéder à la boutique, des informations historiques, des artefacts et la visite virtuelle.

L'économusée est accessible gratuitement.

Photo : Radio-Canada

Laurie Gobeil

La Chocolaterie des Pères trappistes dévoile une partie des secrets les mieux gardés de ses 80 ans d’histoire avec l’inauguration de son économusée. L’attrait touristique de Dolbeau-Mistassini s’ajoute aux sept autres économusées du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La visite de l'économusée de la Chocolaterie des Pères trappistes, accessible gratuitement, débute à l’extérieur. Des panneaux d'interprétation ont été installés à différents endroits sur le site.

Les gens vont apprendre l’ampleur de l’entreprise au fil des années. Que l’on fabrique plus de 3 millions de poules par année, des centaines et des centaines de milliers de figurines, que l’on fabrique 150 000 boîtes de bleuets enrobés de chocolat, en l’espace de six semaines. Pour faire ça, ça prend environ 30 000 livres de bleuets cueillis à la main, raconte le copropriétaire Dominique Genest. 

Un homme pointe l'un des panneaux d'interprétation.

Le copropriétaire Dominique Genest mentionne que les équipements ont beaucoup évolué dans l'usine.

Photo : Radio-Canada

Tout en marchant autour du monastère, les visiteurs peuvent écouter un balado découverte. Dix lieux sur le site sont associés à un récit auditif. Les Pères fondateurs, la confiserie, la laiterie et le monastère sont quelques-uns des thèmes traités. 

Une fois à l’intérieur, les gourmands pourront apercevoir les produits du terroir régional de la boutique. Ils pourront ensuite assister à une visite virtuelle de la zone de production sur écran tactile. Cet espace, en raison des normes sanitaires, n’est pas accessible aux visiteurs.

De nombreux produits à base de chocolat trônent sur les étagères de la boutique de la Chocolaterie des Pères Trappistes.

La Chocolaterie des Pères Trappistes crée de nombreux produits à base de chocolat.

Photo : Radio-Canada

Améliorer l'offre touristique

Dominique Genest a amorcé il y a quelques années une réflexion pour augmenter l’offre touristique de son organisation. Du même souffle, il espère bonifier l’offre au Lac-Saint-Jean et souhaite convaincre les visiteurs de s’y arrêter ou de prolonger leur séjour.

L’objectif, c’est d’avoir un attrait qui est plus attrayant encore, qui va faire que les gens qui passent dans le coin à Dolbeau-Mistassini ou à Saint-Félicien vont décider de faire le tour du lac, vont décider de venir ici. On veut aider tous les autres attraits de la MRC Maria-Chapdelaine pour avoir une offre complémentaire avec ce qui existe déjà, explique celui qui anticipe la satisfaction des touristes à la fin de leur passage. Les gens vont repartir rassasiés, remplis de chocolats et remplis d’histoires et de faits qui sont marquants pour notre milieu.

Passé monastique

En plus du développement touristique, la création de l’économusée permet de mettre en valeur l’âme, les valeurs et l’histoire de la chocolaterie mise en place par les Pères trappistes. Les équipements modernes de l’usine répondent aux besoins actuels, mais les recettes proviennent directement du savoir-faire monastique. L’un des défis pour le gestionnaire consiste d’ailleurs à faire évoluer son organisation tout en conservant l’essence de ce qui a été créé par les moines.

Dans les cinq à six dernières années, l’achalandage de la chocolaterie a explosé, passant de 2000 à 20 000 visiteurs annuellement. Le chiffre d’affaires a quant à lui doublé. L’entreprise embauche une trentaine de personnes en moyenne, par année.

Les économusées au Saguenay-Lac-Saint-Jean :

  • Miel des Ruisseaux
  • Délices du Lac-Saint-Jean
  • Boulangerie Perron
  • Verrerie d’art Touverre - taillage de pierre et soufflage de verre
  • Le Chevrier du Nord
  • Bilodeau Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !