•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’âme des Mayas au Musée de la civilisation

La porte d'entrée de l'exposition avec le mot maya en grosse lettre.

L'exposition « Maya » est au Musée de la civilisation jusqu'au 3 octobre.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Tanya Beaumont

La réouverture du Musée de la civilisation de Québec (MCQ) se fera sous le soleil du Guatemala avec la nouvelle exposition Maya. Près de 300 objets racontent l’héritage culturel de ce peuple.

Après Victoria et Cincinnati, c’est au tour de Québec de recevoir les vestiges de cette civilisation. Les artefacts proviennent de fouilles archéologiques récentes, datant de 2017, qui appartiennent au Musée national d’archéologie et d’ethnologie du Guatemala et à la Fondation La Ruta Maya.

Président-directeur général du Musée de la civilisation, Stéphan La Roche croit que cette exposition fera du bien aux visiteurs. On va les faire voyager au Guatemala dans une culture peu connue, méconnue. C’est de l’aventure, c’est de l’évasion, c’est de la découverte, c’est de la chaleur, c’est du soleil et c’est de la couleur.

Une sculpture maya représentant un petit personnage.

Brûleur d'encens qui permettait d'entrer en contact avec les dieux.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Les visiteurs sont accueillis par un trio de brûleurs d'encens et une série de figurines provenant du site archéologique El Perù. Ces brûleurs permettaient d’entrer en contact avec les dieux, qui prennent une place très importante dans la vie des Mayas. Ils en vénéraient environ 8000. À ce titre, une section entière de l’exposition est consacrée aux divinités.

Un masque de pierre.

L'exposition « Maya » au Musée de la civilisation

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

La cité de Chichén Itzá — située dans l'actuelle péninsule du Yucatán, au Mexique — a inspiré une partie du décor. Des marches recouvertes de fresques lumineuses et colorées rappellent la célèbre pyramide devenue une attraction touristique populaire.

Le système d’écriture des Mayas compte des centaines de caractères. Les chercheurs en ont décodé plus de 70 %. Une stèle de pierre d’un mètre de hauteur présente un texte journalistique qui date du premier millénaire.

Une des pièces maîtresses de l'exposition est la sculpture l’homme-jaguar. C'est la dernière fois qu'elle sera exposée puisqu'elle est faite en stuc, ce qui la rend très fragile. L’homme-jaguar sera ensuite rapatrié afin de le préserver.

Une grande sculpture mi-homme, mi-animal.

Sculpture « L'homme-jaguar »

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

D’hier à aujourd’hui

L'exposition couvre l'entièreté de l'histoire de la civilisation maya. On explique dans la zone d'introduction, grâce à une grande ligne du temps, toute la chronologie, indique la chargée de projet d’exposition, Marie-Christine Bédard.

On a aussi des objets qui témoignent de la vie d'aujourd'hui, ajoute-t-elle.

Certains objets contemporains montrent comme les femmes ont su transmettre la tradition de la culture à travers l’artisanat.

Un parcours adapté

Le musée a conçu une visite commentée exclusivement pour les personnes vivant avec un handicap visuel. Des reproductions de certaines pièces peuvent être touchées par les visiteurs. Dès que les mesures sanitaires le permettront, des plages horaires seront aménagées uniquement pour ces visites.

Le MCQ a aussi développé un jeu pour son application mobile afin de poursuivre l’expérience Maya à la maison.

L’exposition est présentée jusqu’au 3 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !