•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de proches aidants pourront visiter les aînés en résidence

Une femme âgée de dos, assise dans un fauteuil roulant.

Dès le 21 mai, plus de personnes seront autorisées à visiter les aînés dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées.

Photo : Radio-Canada / CBC

Le plan de déconfinement du Québec annoncé mardi donnera également plus de liberté aux aînés en résidence. Dès le 21 mai, plus de personnes seront autorisées à visiter ces derniers dans les CHSLD, les ressources intermédiaires et les résidences privées pour aînés.

Les assouplissements autorisés à partir de vendredi continueront de différer d’un palier d’alerte à l’autre.

Ainsi, en zone rouge, deux personnes proches aidantes par jour, une à la fois, pourront désormais se succéder dans la chambre d'un aîné. Actuellement, dans cette zone, une seule personne par jour, choisie parmi deux qui sont inscrites dans un registre tenu par l’établissement, est autorisée.

En zone orange, de deux visiteurs par jour, on passera à trois, mais toujours un à la fois.

En zone jaune, quatre personnes différentes par jour pourront continuer à aller voir un aîné, avec la possibilité que deux visiteurs se retrouvent en même temps dans sa chambre.

Comme auparavant, tous les visiteurs ayant accès à l’intérieur de la résidence devront être inscrits sur une liste et avoir une formation de protection et de contrôle des infections. Ils devront aussi continuer à porter le masque et à garder une distance de deux mètres avec leur proche.

Encore plus de visiteurs à l’extérieur

Les proches des aînés pourront se réunir en plus grand nombre encore à l’extérieur.

En zone rouge, trois personnes proches aidantes, donc inscrites au registre de l’établissement, en plus de l’aîné visité, seront autorisées à être ensemble à l’extérieur.

En zone orange et jaune, les visiteurs ne seront pour leur part pas obligés d’être inscrits au registre. Ils pourront être au nombre maximum de cinq à l'extérieur.

C’est fort probablement la grande mesure de cette annonce, parce qu’à l’extérieur, en zone jaune et orange, c’est cinq personnes, pas nécessairement proches aidantes. Donc, ça peut être des membres de la famille, s’est réjouie la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, en entrevue à RDI.

L’été, il fait beau. On veut inciter les gens à sortir, à aller à l’extérieur. Donc, ça va faire en sorte que les personnes qui n’ont pas eu la chance de voir entre autres leurs petits-enfants vont pouvoir aussi les voir.

Une citation de :La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais

Mentionnons que, selon le plan de Québec, la grande majorité des régions en zone rouge devraient passer en zone orange le 31 mai, si tout va bien, puis en zone jaune le 14 juin.

Deux doses, encore plus de liberté

Mme Blais indique que tous les résidents en CHSLD ont maintenant reçu leur deuxième dose de vaccin, et ce, depuis le 8 mai.

On prévoit que tous les autres milieux de vie pour aînés devraient en être au même point à la fin mai, si tout se passe correctement.

D’autres mesures d’assouplissement pour ces résidences devraient ensuite être annoncées au fur et à mesure, affirme la ministre.

Pour le moment, une autre bonne nouvelle attend les aînés en zone jaune, souligne Mme Blais : ils pourront être accompagnés de leurs proches aidants pour aller dans les aires communes de leur résidence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !