•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doris Lemoine : la mémoire des choses et des mots

Radio-Canada présente cette semaine une série d’entrevues avec les lauréats des prix Riel 2021 de la Société de la francophonie manitobaine. Ces prix seront remis le 20 mai.

Doris Lemoine à l'exterieur.

Doris Lemoine, récipiendaire du prix Riel en patrimoine pour 2021.

Photo : Radio-Canada / Fernand Detillieux

Radio-Canada

C’est dans la catégorie Patrimoine des prix Riel qu’est reconnue et soulignée la contribution de Doris Lemoine, bénévole notamment auprès de la Maison Gabrielle-Roy.

Si, déjà toute petite, Doris Lemoine a entendu parler de Gabrielle Roy par les soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie qui veillaient sur son éducation, c’est en tant que lectrice, une fois adulte, qu'elle a véritablement découvert l’autrice franco-manitobaine, raconte-t-elle.

C'est plus particulièrement le récit autobiographique La détresse et l’enchantement qui a suscité l’intérêt de la lectrice. On comprend un peu plus Gabrielle [Roy], d’où elle vient et son parcours, dit Doris Lemoine.

Elle explique qu’elle pouvait s’identifier à l’autrice, partageant avec elle une éducation prodiguée par les religieuses des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, à une époque où s’exprimer en français était frappé d’interdit.

Aussi se souvient-elle du temps où il était difficile d’avoir accès à des livres en français, surtout dans les petits villages éloignés, et de la seule toute petite bibliothèque à l’école. Une fois adulte, l’amour de la lecture l'obligeait à partir de Sainte-Agathe pour trouver des livres à Saint-Boniface, raconte Mme Lemoine.

C’est donc un choix de coeur qu’a fait Doris Lemoine lorsque, retraitée du milieu de l’éducation, elle s’est investie auprès de la Maison Gabrielle-Roy. Le bénévolat, c’est un peu un cadeau qu’on se fait à la retraite, affirme-t-elle, en ajoutant qu’il est alors possible, pour de jeunes retraités, de s’engager dans un domaine qui les passionne.

Preuve de son engagement, Doris Lemoine a même décroché un certificat en pratique muséale pour mieux accomplir son travail à la Maison Gabrielle-Roy, où il fallait développer la collection avec des manuscrits, des lettres, des artéfacts ou encore des meubles du début du 20e siècle.

Avec des collègues, notamment Léonie Boisvert, elle s’est ensuite livrée au catalogage et à l’étiquetage des objets, une tâche qui l’a occupée pendant plusieurs hivers, raconte-t-elle.

Doris Lemoine cherche aussi maintenant à passer le flambeau, en transmettant ses connaissances aux plus jeunes générations. On a besoin d’une relève, dit-elle. Il en va de la perpétuation du savoir et de la survie des établissements.

L’entrevue avec Doris Lemoine sera diffusée à l’émission L’Actuel jeudi 20 mai à 16 h 10.

Avec les informations de Marie-Gabrielle Ménard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !