•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inondations de Fort Simpson laisseront des traces

Des blocs de glacebloquent une rue devant le fleuve.

Le fleuve Makenzie a laissé derrière lui de nombreux blocs de glace lors de la décrue.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Avec la baisse du niveau de l’eau à Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, les inondations laissent apparaître leurs dégâts et les habitants qui rentrent chez eux sont confrontés à une tâche immense.

Mon cœur a vacillé quand j’ai vu l'eau, explique Martina Norwegian, la présidente de la Société historique de Fort Simpson qui a découvert le sous-sol inondé du Centre du patrimoine Dehcho.

Elle pensait que le bâtiment serait épargné en raison de son emplacement dans la ville, mais en s’y rendant lundi, elle a découvert que ce n’était pas le cas. De l’eau, un frigo renversé... je ne sais même pas à quoi ressemble le sol, ajoute-t-elle.

Martina Norwegian se tient dans l'escalier qui mène au sous-sol innondé.

Martina Norwegian, la présidente de la Société historique de Fort Simpson, ne peut que constater les dégâts au Centre du patrimoine Dehcho.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Ce musée a connu de nombreux défis, les uns après les autres, et lorsqu'on les surmonte enfin, voilà ce qui nous arrive.

Une citation de :Martina Norwegian, présidente de la Société historique de Fort Simpson

Heureusement, seul l’étage inférieur, où le musée entrepose du matériel comme des tentes, des tables et des chaises pour des événements, a été inondé.

Le premier étage où se trouve la boutique souvenir et une exposition d'objets historiques d’une valeur inestimable n’ont pas été touchés. Les trésors sont donc préservés, une chance, alors que le centre travaille à la préparation des célébrations de reconnaissance du Traité 11 cet été.

Mme Norwegian dit n'avoir aucune idée du coût des réparations et du nettoyage, mais elle a bon espoir de l’aide qui sera offerte par la communauté afin de permettre au musée de se relever.

En attendant, on remonte les sangles de nos bottes et on avance, conclut-elle.

Sean Whelly devant une tente.

Inondations aux Territoires du Nord-Ouest

Photo : Radio-Canada

Neuf maisons inhabitables

Le maire de Fort Simpson, Sean Whelly, estime à neuf le nombre de maisons désormais inhabitables et à 17 celles qui ont été modérément touchées , selon les échos de ses concitoyens. 

Selon lui, les habitants du village pourront reprendre une vie normale dès vendredi, mais il faudra ensuite gérer la réfection des maisons endommagées par les inondations printanières.

Des débris et les morceaux de glace jonchent les rues entre les maisons.

Les dégâts sont importants au lendemain des inondations printanières à Fort Simpson.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Le maire souligne toutefois que ce nombre des maisons inhabitables pourrait augmenter à mesure que les résidents reviennent chez eux.

C’est le point de départ. [...] Nous voulons que le gouvernement soit prêt à dépêcher des évaluateurs pour aider les gens dans le processus de restauration.

Une citation de :Sean Whelly, maire de Fort Simpson

En tout, 700 résidents ont dû quitter Fort Simpson il y a environ une semaine en raison de la débâcle de la rivière Liard qui a fait monter le niveau du fleuve Mackenzie jusqu’à 16 mètres dimanche.

Le gouvernement territorial, affirme le maire, s’est engagé à réparer les résidences endommagées. La couverture d’assurance privée, dit-il, est trop élevée pour les maisons construites sur une plaine inondable.

Entretemps, il sera possible, croit Sean Whelly, de loger dans d’autres maisons ou à l'hôtel les habitants qui ne peuvent pas retourner chez eux. 

Si leur maison est OK, ramenons ces gens d’abord. Si la maison a des dommages, [mais] que les gens peuvent et veulent revenir, ramenons-les [...] parce que nous voulons revenir à la normale.

Avec les informations de Mario De Ciccio à Fort Simpson

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !