•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déconfinement est en route, mais pas pour l'ouest du Bas-Saint-Laurent

Le centre-ville de Rivière-du-Loup.

Rivière-du-Loup

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Pour entamer son déconfinement progressif, la région de Kamouraska–Rivière-du-Loup–Témiscouata–Les Basques (KRTB) devra passer au rouge, puis attendre 14 jours au minimum, avant de pouvoir voir d'autres mesures de déconfinement.

Le premier ministre Legault a présenté le très attendu plan de déconfinement du Québec ce soir. La lumière brille donc au bout d'un tunnel dont la sortie se trouve à la fin du mois d'août prochain, si tout va bien.

Ce plan de déconfinement se décline en trois étapes principales, faisant passer les régions au palier d'alerte orange, ensuite au jaune et au vert, pour un retour à une réalité près de la celle d'avant la pandémie.

Étapes principales du plan de déconfinement

  1. 28 mai : Levée du couvre-feu, ouverture des terrasses des restaurants, petits rassemblements dans les cours arrière et déplacements interrégionaux permis
  2. 31 mai : Passage de la plupart des zones rouges à orange
  3. 11 juin : Ouverture des terrasses des bars, reprise de sports d'équipe et loisirs extérieurs permis
  4. 14 juin : Passage de la plupart des régions au jaune
  5. 25 juin : Rassemblements permis à l'intérieur sans porter de masque et sans respect de la distanciation, si les personnes ont reçu les deux doses de vaccin
  6. 28 juin : Passage de la plupart des régions au vert

La première étape du déconfinement, qui peut être établie dès le 28 mai, permettra l'abolition du couvre-feu, l'ouverture des terrasses de restaurants extérieures, et la levée des interdictions de déplacements entre régions.

Cependant, pour accéder à la première étape, un minimum de 14 jours devra s'écouler à la suite de la fin des mesures d’urgence. Pour la partie ouest du Bas-Saint-Laurent, qui se trouve dans cette situation, le déconfinement n'est pas possible pour le moment.

On va attendre que les braises soient froides

Une citation de :Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la Table régionale des élus du Bas-Saint-Laurent
Une rue de Rivière-du-Loup avec l'église Saint-Patrice en arrière plan.

La partie ouest du Bas-Saint-Laurent se trouve en zone rouge foncé depuis le 1er mai 2021. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Dereck Doherty

Interviewé avant l'annonce du gouvernement, le préfet Michel Lagacé se doutait que pour l'ouest du Bas-Saint-Laurent, la patience soit de mise.

Il souligne que la prévention demeure le nerf de la guerre dans cette pandémie. La frustration de la population touchée l'incitera peut-être à faire preuve d'une plus grande vigilance, pense-t-il, alors que la majorité des cas de COVID-19 se trouve sur ce territoire.

C'est le temps qu'on passe aux temps normaux

Une citation de :Luc Pichette, directeur régional de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec

Luc Pichette, propriétaire de la taverne Le campus de Rimouski, compte aujourd'hui le 163e jour consécutif de la fermeture de sa taverne.

Il ne prévoit cependant pas ouvrir la terrasse de sa taverne avant le 25 juin, lorsque la météo sera plus clémente. Mais il admet que le retour à la normalité, dans son domaine, risque fort de ne plus être la normalité pré-pandémie.

La crise sanitaire a asséné un dur coup à son industrie, et pour plusieurs de ses confrères et consœurs, la clé sera mise sous la porte, par choix ou par obligation, raconte-t-il.

Ouverture des écoles

Lors du point de presse, le premier ministre François Legault a indiqué que toutes les écoles vont pouvoir rouvrir leurs portes dès lundi prochain, hormis pour les classes aux prises avec une éclosion.

Ainsi, même les écoles secondaires situées dans les MRC du Bas-Saint-Laurent visées par des mesures spéciales d’urgence pourront rouvrir à temps plein à compter du 25 mai, le lundi 24 mai étant une journée fériée pour la fête des Patriotes.

Les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire devront toutefois alterner entre jours passés à l'école et ceux passés en enseignement à distance, tant dans l'est que dans l'ouest du territoire bas-laurentien.

Évènements culturels

Jacques Pineault, directeur général et artistique de Spect'Art, le dit sans détour : le Québec va bouillonner sur le plan culturel. Malgré le casse-tête qu'ont représenté les cinq versions des mesures sanitaires à respecter pour les salles de spectacle, émises par la CNESST, M. Pineault se réjouit du plan présenté.

Dès le 28 mai, les règles pour les grandes salles intérieures seront allégées.

Le directeur artistique est convaincu que les gens seront au rendez-vous pour la programmation estivale, et particulièrement les jeunes. Il souligne au passage que l'industrie a réussi à créer un climat de confiance pour sa clientèle, et que la reprise d'un rythme d'activité normal est envisageable dans un avenir rapproché.

Avec les informations d'Isabelle Damphousse et Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !