•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les déplacements vers l'Abitibi-Témiscamingue permis dès le 28 mai

Une affiche indique 117 nord et 109 nord.

La jonction des routes 117 et 109, en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Les déplacements vers l'Abitibi-Témiscamingue seront permis dès le 28 mai.

Les déplacements entre les régions du Québec seront effectivement autorisés le 28 mai, selon le plan de déconfinement annoncé par le premier ministre mardi.

L'industrie touristique en Abitibi-Témiscamingue pousse un soupir de soulagement à l'annonce du plan de déconfinement du premier ministre. Même s'il reste des détails à finaliser, notamment concernant le tourisme d'affaires, l'industrie se réjouit de cette annonce.

C'est une excellente nouvelle qu'on a eu ce soir. On ne l'aura jamais aussi bien dit, on voit enfin la lumière au bout du tunnel et on espère vraiment qu'on va avoir un été touristique comme ça fait longtemps qu'on n'en a pas eu. [...] On a un début de normalité, on peut envisager qu'on va retrouver les nôtres très bientôt, et ça, c'est super intéressant, affirme Stéphanie Lamarche, directrice principale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

Tourisme Abitibi-Témiscamingue a d'ailleurs lancé sa campagne de promotion la semaine dernière, sous le thème Gâtée par la nature. La campagne pourra maintenant être diffusée partout dans la province d'ici les prochaines semaines.

Autres mesures

Par ailleurs, partout au Québec, il sera possible dès le 28 mai de se rassembler sur les terrains privés extérieurs pour un maximum de 8 personnes de résidences différentes ou les occupants de 2 résidences, avec distanciation.

Parmi les autres mesures qui touchent l'Abitibi-Témiscamingue, notons la présence de 2500 personnes permise dans les festivals en plein air dès le 25 juin.

Malgré cette annonce, des événements de la région sont toujours dans l'incertitude. Pour des festivals d'envergure comme Osisko en lumière, plusieurs questions demeurent sans réponse.

Le nouveau directeur général de la Corporation des fêtes pour tout le monde, Frédéric Roy-Hall, espère que la santé publique apportera des précisions rapidement.

D'avoir un festival avec des conditions qui ne sont pas préalablement déterminées, pour nous, ça rajoute du doute. Ça donne confiance au public, mais ça ajoute beaucoup de défis de notre côté tant qu'on n'a pas les détails, parce que 2500 personnes avec ou sans distanciation, c'est très différent. 2500 personnes avec ventes d'alcool ou sans ventes d'alcool, avec masque ou sans masque, avec artistes internationaux ou non, c'est encore une panoplie de questions, fait-il valoir.

Selon le plan de déconfinement, la plupart des régions du Québec passeront au vert le 28 juin. À ce moment, les rassemblements de 10 personnes provenant de trois résidences différentes seront permis, ainsi que les sports d'équipe intérieurs.

Les camps de jour et les camps de vacances seront également permis cet été.

Si 75 % des Québécois ont reçu leurs deux doses de vaccin d'ici la fin août, les étudiants des cégeps et universités pourront retourner en classe en présentiel à la rentrée.

Toujours en fonction de la couverture vaccinale à deux doses à la fin août, les masques pourraient également être retirés dans les endroits publics cet automne.

Les personnes qui auront reçu deux doses du vaccin pourront par ailleurs se rassembler à deux bulles familiales à l'intérieur sans masque et sans distanciation à partir du 25 juin.

Logo du vidéojournal.

D’autres assouplissements à compter du 28 mai

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !