•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc Carrière ne sollicitera pas de troisième mandat

Marc Carrière.

Le conseiller du district de Masson-Angers Marc Carrière (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le conseiller du district de Masson-Angers Marc Carrière a annoncé, mardi, qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales, en novembre prochain.

Je vous annonce aujourd’hui que j’ai pris la décision de ne pas solliciter un troisième mandat, aux élections municipales de novembre prochain, au poste de conseiller municipal du district de Masson-Angers que je représente depuis près de huit ans, a écrit M. Carrière, dans une publication sur sa page Facebook.

Élu pour la première fois en 2013, celui qui siège notamment comme vice-président de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement a précisé, en entrevue, que la situation sanitaire actuelle fait partie des raisons qui ont motivé son choix.

J'ai habitué les gens à faire des campagnes électorales sur le terrain, à rencontrer les citoyens... Je n'ai jamais mis une affiche électorale de ma vie en campagne électorale. Le contexte fait en sorte qu'il n'y a plus de rassemblements [...], plus d'activités de loisirs, sociales ou sportives. Donc pour moi, de ne pas pouvoir aller à la rencontre des gens, ça devient difficile, a illustré M. Carrière. Lors de ma première campagne électorale, en 2013, j'ai pris quatre ans à monter ma plateforme, justement pour soumettre aux citoyens des choses réalisables. [...] Ne pas pouvoir me préparer en conséquence, ça devient difficile, a-t-il expliqué.

Moins de proximité avec les citoyens

Il s'est dit toutefois très fier des nombreuses réalisations dans le district depuis que je suis conseiller municipal, mais, du même souffle, il ajoute que la nouvelle dynamique apportée par Action Gatineau a aussi pesé sur sa décision.

Ma feuille de route est éloquente. Toutefois, le mandat qui prend fin a été terni par la nouvelle gouvernance implantée par le maire qui a donné, entre autres, plus de pouvoirs au comité exécutif qui est représenté à majorité par Action Gatineau, a-t-il écrit.

Les conseillers municipaux indépendants, pourtant majoritaires, ont moins eu leur mot à dire sur la gestion municipale, a-t-il regretté dans sa publication Facebook. C’est une vieille façon de faire qui fait reculer la vie démocratique municipale. On s’éloigne de plus en plus des citoyens et des services de proximité.

En entrevue, le futur ex-conseiller a précisé sa pensée.

La nouvelle gouvernance ajoute, à mon sens, un palier de plus entre les citoyens et l'administration. Pour moi, la politique municipale, ça reste de la politique de proximité. À Gatineau, ça devient de plus en plus difficile. On s'éloigne des citoyens.

Pause politique

M. Carrière dit avoir longuement réfléchi à son avenir politique avec ses filles, Vicky et Véronique.

C’est ensemble que je m’étais présenté en politique municipale et c’est toujours très unis que nous avons pris la décision que je vous annonce ce matin, a écrit l’ex-conseiller scolaire.

Le conseiller municipal ne ferme toutefois pas complètement la porte à un éventuel retour sur la scène politique.

« Pour moi, c'est une pause. [...] Je ne sais pas où cette pause m'amènera. »

— Une citation de  Marc Carrière, conseiller du district de Masson-Angers

Et d’ici le scrutin de novembre, il promet qu’il assurera le suivi des dossiers qui sont en cours dans le district de Masson-Angers, comme celui de la construction de la nouvelle piscine au parc Jack-Eyamie.

M. Carrière ajoute son nom à la liste d’élus municipaux qui ne se représenteront pas aux prochaines élections. Une liste qui commence à s’allonger après les annonces du maire Maxime Pedneaud-Jobin, de Gilles Carpentier, de Myriam Nadeau, de Cédric Tessier, de Renée Amyot et de Pierre Lanthier.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...