•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination des 18 ans et plus : des places en Ontario mais des régions en manquent déjà

Un pharmacien tire une dose de vaccin Moderna d'une fiole à West Haven, au Connecticut, le 17 février 2020.

En Ontario, les adultes peuvent désormais prendre rendez-vous. (Archives)

Photo : Reuters / MIKE SEGAR

Radio-Canada

L'Ontario a ouvert mardi la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 aux 18 ans et plus, et dans certains cas, la demande dépasse l’offre.

À Toronto, la prise de rendez-vous a débuté sur les chapeaux de roue : en une heure seulement, 8926 résidents de 18 ans et plus ont pris rendez-vous lors de la première heure dans les cliniques gérées par la Ville de Toronto.

La Ville a d’ailleurs dévoilé dans un communiqué avoir créé 120 000 plages de rendez-vous pour la période allant du 14 juin au 4 juillet.

De plus, des dizaines de milliers de places sont présentement disponibles dans les différentes cliniques qui ne sont pas gérées par le gouvernement municipal de la Ville Reine. Le site web vaccine-gta.ca ainsi que la page Twitter VaxHuntersCan font état de milliers de plages horaires disponibles.

Du côté d’Ottawa, toutes les places disponibles dans ses centres d'immunisation de masse se sont envolées déjà.

Même chose du côté de Hamilton : selon CBC News, ceux qui appellent à la ligne téléphonique de prise de rendez-vous du système provincial se font répondre de réessayer jeudi.

À Timmins, dans le Nord de l’Ontario, des cliniques de vaccination sans rendez-vous pour les résidents de 12 ans et plus sont organisées.

Les 18 ans et plus ne devaient pas être admissibles avant la semaine prochaine, selon le plan de vaccination provincial, qui prévoyait que l'âge d'admissibilité passerait de 40 à 30 ans cette semaine.

Toutefois, le gouvernement Ford a décidé de réduire l'âge minimum à 18 ans dès mardi à 8 h, citant la livraison avancée à cette semaine, à cause du long week-end à venir, de doses du vaccin de Pfizer qui étaient attendues seulement la semaine prochaine.

De plus, le gouvernement ontarien laisse maintenant le soin aux bureaux de santé publique régionaux de décider si les adolescents de 12 ans et plus pourraient recevoir une dose du vaccin de Pfizer.

C'est d'ailleurs le cas à Windsor, où la vaccination contre la COVID-19 est désormais offerte aux travailleurs essentiels de 16 ans et plus et aux jeunes de 12 ans et plus atteints de maladies graves.

Avec des informations de CBC News

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !