•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les attractions phares de la Colombie-Britannique reçoivent de l'aide

Une annonce concernant les restrictions en vigueur, qui touchent particulièrement l'industrie touristique, doit être faite la semaine prochaine.

La reproduction d'une orque taille réelle dans un musée.

Les attractions phares de la Colombie-Britannique recevront du soutient financier additionnel.

Photo : Musée royal de la Colombie-Britannique

Radio-Canada

Les attractions phares de la Colombie-Britannique recevront du soutien financier pour les aider à survivre en attendant la reprise du tourisme dans la province, qui demeure toujours incertaine.

Jusqu'à 50 millions de dollars sont offerts aux plus importantes entreprises touristiques, notamment des musées et des parcs d'attractions, ainsi qu'aux principales compagnies de transport.

Jusqu'à présent, les subventions pour le secteur touristique visaient principalement les petites et moyennes entreprises.

Les subventions sont accordées aux attractions urbaines qui reçoivent plus de 75 000 visiteurs par année et aux attractions en région qui en attirent plus de 15 000.

Deux femmes font du kayak en se dirigeant vers une habitation sur la côte.

L'industrie du tourisme craint de passer un second été sans visiteurs.

Photo : Radio-Canada / Destination BC/Graeme Owsianski

Une reprise touristique incertaine

La mesure s'inscrit dans un ensemble de mesures pour soutenir une industrie mise à mal par la pandémie et qui fait face à d'importants problèmes de liquidités.

Il reste beaucoup à faire, admet le premier ministre John Horgan, mais c'est une étape extrêmement importante.

Une annonce concernant la levée ou la prolongation des restrictions, en particulier l'interdition de se déplacer entre régions dans la province et la fermeture des salles à manger, doit être présentée la semaine prochaine.

Si tous les signes indiquent des jours positifs à venir cet été, le premier ministre y va d'une mise en garde. Je veux que les gens comprennent bien : nous ne sommes pas encore sortis de cette situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !