•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur Dany Fortin : le ministre Sajjan était au courant depuis mars

Portrait de Dany Fortin en uniforme.

Le major-général québécois Dany Fortin

Photo : Forces armées canadiennes

Radio-Canada

Dans un courriel reçu par Radio-Canada, le bureau du ministre de la Défense, Harjit Sajjan, confirme que celui-ci était au courant de l’enquête concernant le major-général Dany Fortin depuis le mois de mars.

Le chef d'état-major de la Défense par intérim et la sous-ministre de la Défense nationale ont informé le ministre Sajjan d'une enquête en cours du Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) impliquant le major-général Fortin en mars. Le ministre a demandé que la personne qui a déposé la plainte reçoive tout le soutien nécessaire et il a ajouté que l'enquête devait suivre son cours, a écrit Daniel Minden, attaché de presse du bureau du ministère de la Défense.

Plus tôt dans la journée, le premier ministre Justin Trudeau, qui s'exprimait pour la première fois sur le sujet, a admis avoir été mis au courant il y a plusieurs semaines que le major-général Dany Fortin était visé par une enquête.

Le premier ministre dit avoir été informé par le leadership militaire qu'un processus était en cours afin de faire la lumière sur des allégations à l'endroit du major-général.

Mais puisqu'il s'agit d'un processus qui se déroule de façon indépendante, M. Trudeau dit ne pas avoir eu beaucoup de détails, ce qui est tout à fait approprié. Il a insisté sur le fait que ni lui ni son bureau ne se penchent sur le processus en cours.

Le major-général Dany Fortin, qui était responsable de la distribution des vaccins contre la COVID-19 au pays, a quitté son poste vendredi soir en attendant les résultats de cette enquête militaire.

L'Agence de la santé publique du Canada a annoncé lundi soir que la brigadière-générale Krista Brodie assumera désormais la fonction de vice-présidente de la logistique et des opérations relatives aux vaccins.

La Presse canadienne a confirmé par l'intermédiaire d'une source que l'affaire portait sur une allégation d'inconduite sexuelle.

CTV a rapporté dimanche que M. Fortin faisait l'objet d'une enquête parce qu'il se serait exposé devant une femme en 1989, alors qu'il était élève officier au Collège militaire royal de Saint-Jean. Son avocat a indiqué au même réseau que son client niait catégoriquement tout acte répréhensible.

À la suite du retrait de M. Fortin, la ministre de la Santé, Patty Hajdu, s'est dite sûre que la distribution des doses tant attendues se déroulera dans les délais prévus malgré la transition en cours. Le Canada reçoit cette semaine sa plus grande livraison de vaccins contre la COVID-19 jusqu'à présent, soit 4,5 millions de doses.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !