•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes cadres moins nombreuses et moins bien payées au Canada

Photo floue de membres d'un conseil d'administration.

Les femmes cadres gagnent environ 56 % de moins que les hommes cadres, d'après les données de Statistique Canada.

Photo : Getty Images / iStock

La Presse canadienne

Malgré des décennies de progrès en milieu de travail, les femmes continuent d'être sous-représentées au Canada au sein des postes de direction et de prise de décision.

Une nouvelle étude de Statistique Canada sur le portrait socioéconomique des femmes cadres à partir d'une cueillette de données réalisée en 2016 et en 2017 démontre qu'il y en a moins dans les plus hauts postes de direction, surtout si elles sont autochtones ou issues de minorités visibles, et que leur salaire moyen demeure largement inférieur à celui des hommes.

En effet, les femmes cadres gagnent environ 56 % de moins que les hommes cadres, leur revenu total moyen s'établissant à 495 600 $, comparativement à environ 1,1 million $ pour les hommes.

Les écarts de revenu plus prononcés ont été observés dans le domaine de la gestion, et des écarts moins prononcés, dans ceux de la santé et des sciences sociales, où les femmes sont relativement mieux représentées.

D'autre part, les femmes cadres des minorités visibles touchent un revenu d'environ 32 % de moins que celles n'appartenant pas à une minorité visible avec un revenu moyen se situant à 347 100 $.

Les estimations exploratoires de Statistique Canada montrent que les femmes qui accèdent à des postes de cadre durant leur carrière ont tendance à occuper des postes de niveau inférieur à ceux des hommes, ou avec un moindre pouvoir décisionnel. Plus précisément, près d'une femme cadre sur deux a contribué à la gouvernance d'entreprise et à la prise de décisions stratégiques, comparativement à 6 hommes cadres sur 10.

De plus, une dirigeante sur 10 assume les fonctions de présidente, comparativement à environ un dirigeant sur quatre.

L'agence fédérale a aussi observé qu'au sein des postes de cadre, environ une femme sur 10 appartient à une minorité visible, alors qu'au sein de la population active, dans son ensemble, cette proportion se situe à environ une femme sur cinq.

D'autre part, les femmes autochtones ne représentent qu'environ 1 % des cadres, alors que leur représentation au sein de la population active est de 4 %.

Statistique Canada a aussi noté que, parmi les cadres, environ 9 femmes sur 10 appartenant à une minorité visible ont un baccalauréat ou un grade de niveau supérieur, comparativement à environ trois femmes sur quatre n'appartenant pas à une minorité visible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !