•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire ses cours à l'extérieur de l'école dans l'espoir de retrouver la salle de classe

Des élèves penchés sur des tablettes et des ordinateurs portables.

Des élèves suivent leurs cours virtuels à l'extérieur des murs de l'École Mitchell-Montcalm pour protester contre l'école en alternance.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Le retour à l'école en alternance a été accueilli froidement par plusieurs élèves de Sherbrooke, qui auraient aimé terminer l'année à temps plein. Dans un geste de mobilisation contre ces mesures, ils ont décidé d'assister à leurs cours virtuels... sur le terrain de l'école secondaire Mitchell-Montcalm.

Les élèves ont fait des tests mardi pour s'assurer que la connexion Internet serait suffisante pour leur permettre de suivre leurs cours. Connexion, distanciation sécuritaire... tout a été prévu pour que la mobilisation se déroule rondement.

C'est dur pour plusieurs de rester en ligne toute la journée, de faire la révision en ligne devant un ordinateur, soutient Selya Auger, élève de cinquième secondaire. Plusieurs jouent leur diplôme en ce moment!

Personnellement, j'ai vu plusieurs changements dans mes notes avec l'école en ligne, ajoute Alizée Jutras. C'est difficile de se concentrer [...] C'est important pour moi de finir avec de bonnes notes et finir mon diplôme en beauté.

L'école en ligne entraîne beaucoup de stress pour ces deux élèves, soutiennent-elles, et elles ne demandent qu'à terminer leur dernière année secondaire dans leur salle de classe.

Nous sommes capables de bien faire cela à l'école avec les mesures sanitaires. Cela démontre que c'est important pour nous, l'éducation.

Une citation de :Alizée Jutras

La direction agréablement surprise

Bien qu'elle dit soutenir les mesures sanitaires, la directrice de l'École Mitchell-Montcalm, Pascale Bilodeau, n'a pas voulu s'interposer. Elle affirme que cette manifestation est une agréable surprise, et qu'elle est heureuse de voir ses élèves rebondir d'une façon positive et affirmer leur désir d'être en classe.

Ils ont trouvé une façon de nous dire qu'ils ont envie d'être à l'école, d'une façon on ne peut plus sérieuse.

Ils veulent être à l'école. Ils veulent terminer leur année scolaire [...] les jeunes respectent les règles, c'est important, ils ont compris l'importance de résoudre cette crise-là. Mais ils nous disent que l'école, c'est aussi important.

Une citation de :Pascale Bilodeau, directrice de l'École Mitchell-Montcalm

La situation en Estrie est toutefois encourageante. Depuis qu'elle est passée en zone rouge, la région enregistre une moyenne de 46 nouveaux cas par jour, alors que la limite pour passer du palier rouge au palier orange est de 50 cas quotidiens.

Avec le plan de déconfinement qui doit être annoncé mardi soir, Pascale Bilodeau espère que le souhait de ces étudiants pourra se réaliser.

J'ai envie de leur dire de ne pas lâcher. On ne le sait pas, on a encore l'espoir de finir ensemble, de leur donner quelque chose qui ressemble à un bal des finissants. On attend. On veut leur donner le meilleur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !