•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un outil numérique pour la protection de la rivière des Outaouais

Une vue du pont Macdonald-Cartier sur la rivière des Outaouais.

Une vue du pont Macdonald-Cartier sur la rivière des Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

L’organisme Garde-rivières des Outaouais en partenariat avec trois communautés de la région lance une nouvelle plateforme numérique dédiée au nettoyage des berges.

Les mesures sanitaires liées à la COVID-19 ont un impact sur les activités de nettoyage que peuvent organiser les communautés le long de la rivière. C’est dans ce contexte que l’outil a été développé.

Avec iCollecte, une personne peut faire le suivi de ses propres nettoyages et voir combien de déchets ont vu leur course déviée de nos cours d’eau grâce aux efforts de toute la communauté, écrit Garde-rivière des Outaouais par voie de communiqué.

L’outil a été conçu pour les communautés de la MRC d’Argenteuil, de la MRC de Papineau et des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), ainsi que pour le reste du bassin versant de la rivière des Outaouais.

En 2019, les trois communautés ont signé une entente avec Garde-rivière des Outaouais dans le but de mettre en œuvre une approche collaborative à grande échelle pour la protection de l’eau. Les trois municipalités avaient, avant cela, signé un pacte d’amitié dans le but d'envisager une approche interrégionale pour protéger la rivière dans la région.

En entrevue à l’émission Les matins d’ici, le président du Conseil des CUPR, Stéphane Sarrazin, a soutenu que les municipalités ont dû repenser la façon de faire pour inciter les gens à participer au nettoyage.

Photo du maire devant l'hôtel de ville.

Stéphane Sarrazin, maire d’Alfred-Plantagenet et président des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Garde-rivière des Outaouais est arrivé avec un plan pour inciter les gens a faire ça en famille, encourager les gens à ramasser. Ils ont formé un site web [...] les gens peuvent inscrire les activités qu’ils ont faites, dans quelle région. C’est intéressant parce qu’on est limité avec la pandémie.

[En tant que] voisins de la MRC d’Argenteuil et des Comtés unis de Prescott et Russell, [auxquels nous sommes unis] par une rivière majestueuse et tellement belle [il est important] de pouvoir travailler ensemble, d’arriver avec de nouvelles idées et de faire du développement , écrit Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau, dans le communiqué.

Le Canada possède 20 % de toute l’eau douce de la planète, écrit le préfet de la MRC d’Argenteuil, Scott Pearce. En tant que Canadiens, en tant que Québécois, si nous ne protégeons pas notre eau, nous ne rendons service à personne. Ce serait irresponsable de notre part de ne pas travailler ensemble

Garde-rivière des Outaouais a aussi publié mardi un guide de nettoyage des berges en solo pour aider les résidents des berges à participer au nettoyage de façon sécuritaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !