•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amazon s'apprêterait à mettre la main sur le studio MGM

Le logo de Metro Goldwyn Mayer avec, au centre, un lion rugissant.

Il y a quelques mois, MGM annonçait publiquement qu'il était à la recherche d'un acheteur.

Photo : MGM Studios

Radio-Canada

Des négociations seraient en cours entre le géant du web Amazon et la quasi-centenaire maison de production Metro Goldwyn Mayer (MGM). La somme de 9 milliards de dollars américains a été évoquée par le magazine Variety.

Le catalogue de MGM, qui compte plus de 4000 films et près de 20 000 heures de séries télé, pourrait passer aux mains d'Amazon et de son service de diffusion en continu Prime Video. MGM est en activités depuis 1924.

Les dernières années n'ont pas été de tout repos pour le studio hollywoodien, entre autres derrière la production des films de James Bond et de la série La Servante écarlate (Handmaid's Tale). En 2010, le studio avait déclaré faillite avant d'être racheté par ses plus grands créanciers, les banques Crédit suisse et JP Morgan.

Il y a quelques mois, MGM annonçait publiquement être à la recherche d'un acheteur, attirant l'intérêt de plusieurs grands joueurs de l'industrie. Il semblerait qu'Amazon ait remporté cette course.

Quelques titres du catalogue de MGM

  • Le magicien d'Oz (1939)
  • Rocky (1977)
  • Terminator (1984)
  • Robocop (1987)
  • Rain Man (1988)
  • Thelma et Louise (1991)
  • Le silence des agneaux (1991)
  • Vikings (depuis 2013)

Le service Prime Video compte aujourd'hui environ 200 millions d'abonnés à travers le monde.

Selon Variety, la compagnie a investi près de 11 milliards de dollars dans la production de contenu original en 2020.

Ni MGM ni Amazon n'ont confirmé pour l'instant la rumeur de transaction.

Avec les informations de Reuters, et Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !