•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enseignants de la FSE-CSQ acceptent l’offre de Québec

Une classe d'école primaire.

Les professeurs affiliés à la Fédération des syndicats de l'enseignement ont accepté à 74 % la proposition de règlement conclue avec le Conseil du Trésor.

Photo : AP / LAURENT GILLIERON

Radio-Canada

Les enseignants affiliés à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et à l’APEQ ont accepté dans une proportion de 74 % l’offre de règlement intervenue entre leurs représentants et le Conseil du Trésor sur leurs conditions de travail et une majoration des salaires.

Selon la FSE, qui représente 73 000 enseignants des centres de services scolaires francophones et des commissions scolaires anglophones du Québec, cette entente ne comprend pas plusieurs aspects dits intersectoriels qui demeurent à régler avant d’en arriver à un nouveau contrat de travail.

Les augmentations salariales, les droits parentaux, les assurances, les disparités régionales et les questions liées au fonds de pension sont actuellement négociés par la Centrale des syndicats du Québec dont la FSE fait partie.

Mais plusieurs syndiqués sont restés sur leur faim malgré certaines avancées sur l'insertion professionnelle et l'autonomie, nuance un communiqué publié mardi par la FSE.

Les enseignants ont tenu à nous signifier qu'ils sont déçus même s'ils acceptent ce règlement. Ils attendaient davantage d'un gouvernement qui semblait avoir placé l'éducation au cœur de ses priorités.

Une citation de :Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ

Rappelons que les enseignants du primaire et du secondaire syndiqués à la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) avaient déjà entériné à 88 % une entente de principe conclue avec Québec qui, elle, inclut des augmentations de salaire.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !