•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investira 200 millions $ dans la fabrication de vaccins au Canada

Gros plan de Justin Trudeau.

Ottawa investira 199 millions de dollars dans la compagnie Resilience Biotechnologies.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le gouvernement Trudeau désire renforcer la capacité du Canada à fabriquer des vaccins et des produits thérapeutiques. C'est pourquoi il investira 199 millions de dollars dans l'entreprise Resilience Biotechnologies afin de l'aider à moderniser et à agrandir ses installations de Mississauga, en Ontario.

Cet investissement se fera dans le cadre d'un projet évalué au total à 400 millions de dollars.

Ces améliorations devraient permettre à terme à la compagnie de produire annuellement entre 112 et 640 millions de doses de vaccin à ARN messager, comme les vaccins Pfizer et Moderna.

En échange de cet investissement, Resilience Biotechnologies s’est engagée à maintenir 500 emplois à Mississauga, bien payés et à temps plein, a précisé en conférence de presse M. Trudeau, et ce, pendant 25 ans.

Les vaccins continuent d’arriver en grand nombre

Le Canada prévoit par ailleurs de continuer à recevoir d'importantes livraisons de vaccins au cours des prochaines semaines.

Ce sont 4,5 millions de doses de vaccins qui arriveront cette semaine, dont 2 millions provenant de Pfizer. Notre plus grand nombre de doses en une semaine à ce jour, a commenté le premier ministre.

Plus de 9 millions de doses du vaccin Pfizer devraient également être envoyées au pays au mois de juillet.

Mentionnant que le Canada occupe depuis plus de deux semaines une place dans les premiers pays du G20 en matière de vaccination quotidienne, Justin Trudeau a souligné que cela signifiait que les Canadiens pourraient bientôt se rassembler à l’extérieur une fois que le nombre de cas d’infection sera à la baisse et qu’au moins 75 % des gens auront reçu leur première dose et 20 % leur deuxième.

Selon lui, les activités intérieures ne seront permises qu’en automne, quand les trois quarts des Canadiens auront été vaccinés [avec deux doses].

Deux doses de Pfizer pour les 12-18 ans

Présente lors de la conférence de presse, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a mentionné que le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) avait fait une nouvelle recommandation en ce qui a trait à la vaccination des jeunes de 12 à 18 ans. Le CCNI recommande que leur soient injectées deux doses du vaccin Pfizer.

À quand la réouverture des frontières avec les É.-U.?

En fait, même si la situation sanitaire reste précaire à plusieurs endroits au Canada, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a déjà commencé à diminuer.

Le pays observe un déclin de 25 % des cas actifs depuis le pic de la troisième vague atteint à la mi-avril. Depuis sept jours, une moyenne quotidienne de 5700 cas a été répertoriée au Canada.

Par ailleurs, une moyenne de 43 décès par jour a été comptabilisée.

La situation n’est néanmoins pas assez stable pour penser pour le moment à la réouverture des frontières avec les États-Unis, même si le Canada travaillerait actuellement avec les autorités américaines pour planifier une réouverture, selon M. Trudeau.

Nous ne sommes pas sortis de la troisième vague et nous avons toujours des préoccupations. Le nombre de cas d’infection doit être maîtrisé et 75 % des Canadiens doivent être vaccinés pour qu’on puisse reprendre le cours de la vie normale.

Une citation de :Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Peu d’informations sur le major-général Dany Fortin

Justin Trudeau a également voulu rassurer la population au sujet de la bonne marche de la campagne de distribution des vaccins au pays, qui sera désormais supervisée par la brigadière-générale Krista Brodie.

Plusieurs fois questionné sur ce qu’il sait des allégations visant le major-général Dany Fortin, Justin Trudeau a avoué en avoir été informéil y a plusieurs semaines, mais ne pas avoir reçu beaucoup de détails sur celles-ci. On ne m’a pas donné beaucoup de détails, car ce serait inapproprié, a-t-il répété.

L'évolution de la pandémie au Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !