•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc Asselin quittera la politique municipale en novembre

Un homme parle à un micro.

Le maire d'Alma, Marc Asselin.

Photo : Radio-Canada

Laurie Gobeil

Après une longue réflexion, le maire d’Alma, Marc Asselin, a annoncé lundi soir lors de la séance du conseil municipal qu’il ne se représentera pas aux prochaines élections municipales.

Sur un ton serein, sans trop faire dans l’émotion, le maire sortant a confié avoir beaucoup hésité avant d’annoncer son retrait. Marc Asselin a arrêté sa réflexion la fin de semaine dernière.

J'ai réussi à avoir une paix dans l'âme en lisant Le Mag et l'entrevue de Roger Lemay qui dit "partir quand ça va bien". [...] J'ai donné le maximum de ce que j’étais capable de donner. Je remercie sincèrement la population de m’avoir fait confiance toutes ces années […]. Douze ans comme maire, 18 ans au total, c’est presque une deuxième vie. [...] Pour moi, c’est le temps de partir parce que ça va bien , a-t-il déclaré au terme de l’assemblée, tenue par vidéoconférence.

Marc Asselin affirme qu’il puise toujours de la satisfaction dans son rôle de maire.

Encore aujourd’hui, j’aime ce que je fais. J’ai toujours apprécié que la population d’Alma m'ait permis de siéger comme maire pendant toutes ces années. J’ai toujours donné 100 % de mes efforts, je n’ai jamais compté mon temps.

Une citation de :Marc Asselin, maire d'Alma

Marc Asselin s’est dit fier du travail accompli au cours de ces 12 années à la tête du conseil municipal. Il donne à lui, au conseil et aux gestionnaires, une bonne note.

Je n’ai pas réussi tout ce que j'aurais voulu que l’on réussisse. Je pense entre autres à l’autoroute Alma/La Baie. Je considère toujours qu’elle nous nuit dans notre développement économique. [...] On ne peut pas tout faire dans la vie. [...] On avait besoin de se moderniser, d’être compétitif, autant au niveau économique, qu’au niveau sportif que culturel et on a très bien réussi. La note finale est plus haute, je crois , a poursuivi le premier magistrat, dont le règne prendra fin le soir des élections du 7 novembre.

Passionné de politique, le maire sortant entend suivre de près le déroulement du prochain scrutin. En laissant son fauteuil libre, il ne serait pas surpris de voir d’autres candidats s’annoncer. Du même souffle, il a promis de ne pas jouer à la belle-mère.

Bons mots des conseillers

Arrivée en politique au même moment que lui, la conseillère municipale et candidate annoncée à la prochaine élection, Sylvie Beaumont, a souligné l’ampleur de la contribution de Marc Asselin.

Ça demande une grande générosité, beaucoup d'investissement de temps. Vous avez pris ça à coeur du début à la fin. Vous laissez une ville avec une santé financière et des projets d’envergure que vous aurez mis en place ,  a-t-elle déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !