•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme se déguise en policier pour entrer dans une Première Nation confinée

Une voiture blanche ressemblant à une voiture de police.

Les fenêtres arrière de la Ford Taurus étaient équipées de barreaux.

Photo : Service de police des Premières Nations du Manitoba

Radio-Canada

Un homme qui voulait entrer dans une Première Nation en confinement au Manitoba a été arrêté pour avoir utilisé un véhicule déguisé en voiture de police et pour avoir faussement déclaré qu’il était un policier.

L'homme de 45 ans, originaire de l'est de la province, s’est rendu, le 8 mai, à la Première Nation de Waywayseecappo située à 280 kilomètres au nord-est de Winnipeg, selon un communiqué du Service de police des Premières Nations du Manitoba.

Il était au volant d'une Ford Taurus blanche quand il s'est approché d'un poste de contrôle à l’entrée de la communauté. La Première Nation exerce un contrôle sur les entrées et les sorties afin de limiter la transmission de la COVID-19. La Ford Taurus avait des barreaux aux fenêtres arrière et portait l’inscription Police Interceptor.

L'homme a déclaré qu’il devait se rendre dans un lieu situé dans la Première Nation. Peu après, il est revenu au poste de contrôle et a demandé à la femme qui y travaillait de lui montrer une pièce d’identité, avant de déclarer qu’il souhaitait la placer en détention et la fouiller.

Il est parti en déclarant qu’il plaisantait.

Le Service de police des Premières Nations du Manitoba et la Gendarmerie royale du Canada se sont rendus dans une maison dans la communauté de Rossburn et ont placé l’homme en état d’arrestation.

Ils ont saisi une Ford Taurus de 2014, ainsi qu’un gyrophare bleu et rouge, selon le communiqué.

L’homme est accusé d'avoir faussement prétendu être un agent de la paix. Il a été libéré sous caution et doit comparaître à une date ultérieure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !