•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation sanitaire est nettement meilleure aujourd'hui qu'il y a un an

Des dizaines de personnes sont rassemblées en différents groupes dans un parc.

Des Québécois profitent du beau temps dans un parc en mai 2021.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement du Québec doit annoncer son plan de déconfinement de la province mardi à 17 h. L’an dernier, presque jour pour jour, le premier ministre tenait un point de presse et annonçait là aussi un plan de déconfinement qui permettait notamment les rassemblements intérieurs avec certaines restrictions. La situation sanitaire était alors plus précaire qu'aujourd'hui.

En mai 2020, le gouvernement annonçait qu’il serait possible pour 10 personnes provenant d’au maximum 3 ménages de se rassembler à l’extérieur dans toutes les régions du Québec à condition de respecter la distanciation de 2 mètres. Un mois et demi plus tard, le 15 juin, les mêmes règles s'appliquaient pour les rassemblements intérieurs.

Il n’existait alors aucun vaccin contre la COVID-19, mais aucun variant plus contagieux de la maladie n’était encore connu.

Comparatifs

En date du 17 mai 2020, les bilans provinciaux des nouveaux cas quotidiens étaient très semblables à ceux d’aujourd’hui, avec en moyenne quelque 700 cas rapportés quotidiennement. Les hospitalisations, toujours en date du 17 mai, étaient 3 fois plus nombreuses en 2020 que cette année.

Par rapport à l’an dernier, les décès sont également en chute libre. Dans la dernière semaine, la santé publique a recensé en moyenne 7 décès par jour liés à la COVID-19. À la même période l’an dernier, le virus frappait de plein fouet dans les CHSLD et le Québec comptait plus de 90 décès par jour en moyenne.

Les données sur les nouveaux cas, les hospitalisations et les décès du 17 mai 2020 et du 17 mai 2021.

Apparition de variants, vaccination, couvre-feu : comment la situation épidémiologique du 17 mai 2021 se compare-t-elle à celle du 17 mai 2020?

Photo : Radio-Canada

Des mesures moins sévères cet été?

En se basant uniquement sur la situation sanitaire, il est donc permis de rêver que l'on pourra se réunir de nouveau en petits groupes, du moins à l’extérieur. François Legault, sans donner de précisions sur les rassemblements, laisse entendre que les mesures sanitaires seraient moins sévères cet été que l’an dernier.

Ça devrait être un plan pour l'été prochain qui est plus avantageux que l'été passé parce qu'on a la vaccination qui va bien, qu'on n’avait pas l'été passé, s’est contenté de répondre le premier ministre lundi.

Selon nos informations, les terrasses des restaurants en zone rouge pourraient rouvrir à partir du 28 mai en respectant de nombreuses conditions. Le gouvernement Legault a aussi indiqué que son plan de déconfinement s’inspirait de celui de la Saskatchewan, dont les différentes étapes sont déterminées par le taux de vaccination de la population.

Avec la collaboration de Jean-François Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !