•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pasteur Stephens et le candidat à la mairie de Calgary, Kevin Johnston, relâchés

Le palais de justice de Calgary.

Les deux audiences ont eu lieu au palais de justice de Calgary (archives).

Photo : Radio-Canada / Justin Pennell

Radio-Canada

Tous les deux arrêtés la semaine dernière pour ne pas avoir respecté les consignes sanitaires, le pasteur Tim Stephens et le candidat à la mairie de Calgary Kevin J. Johnston ont été remis en liberté lundi. 

Tim Stephens a été arrêté dimanche pour avoir organisé un service religieux à l'Église Fairview Baptist en violation d’un ordre de la Cour du Banc de la Reine.

Depuis plusieurs mois, le pasteur encourage ses fidèles à ne pas respecter les mesures sanitaires. Il a d’ailleurs déjà reçu des amendes pour ne pas avoir respecté les mesures de santé publique. 

Il sera de retour en cour pour outrage civil le 16 juin.

Le candidat controversé à la mairie de Calgary Kevin J. Johnston sera lui aussi de retour en cour le 16 juin pour outrage civil.

Arrêté samedi pour avoir assisté à un rassemblement public illégal, il a été remis en liberté lundi.

Les avocats de Services de santé Alberta (AHS) ont consenti à sa libération, à condition qu’il respecte les restrictions.

Mais Kevin J. Johnston a fait savoir au juge qu’il ne portera pas de couvre-visage. Je ne peux tout simplement pas porter de masque [...] Ça me fait transpirer, ça m’ennuie, a-t-il déclaré durant son audience.

Services de santé Alberta a déjà obtenu une injonction restrictive à son encontre. Celle-ci interdit, entre autres, à Kevin J. Johnston de nuire aux mesures des employés d'AHS pour faire respecter la Loi sur la santé publique, de s'approcher d'eux ou d'entrer en contact avec eux.

Cette injonction a été motivée par les multiples menaces du candidat envers les employés de l’organisme.

Avec les informations de Meghan Grant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !