•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les marinas d'Alma et de Roberval débordées de demandes pour des quais

L'affiche du Club nautique de Roberval

L'affiche du Club nautique de Roberval

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Les sports nautiques, particulièrement la navigation de plaisance, connaissent une popularité sans précédent cette année.

Les marinas de Roberval et de la Dam-en-Terre, à Alma, qui disposent respectivement de 195 et 144 places, n’ont pratiquement plus de quais disponibles pour accueillir les bateaux cet été. Aux deux endroits, il s’agit d’une situation jamais observée auparavant.

Habituellement, on avait toujours des taux d’achalandage de 80 % d’année en année et en date d’aujourd’hui, tout ce qu’il me reste, c’est des quais visiteurs pour la saison. Effectivement, c’est du jamais vu concernant la vitesse à laquelle les gens ont réservé , fait savoir le directeur général de la Dam-en-Terre, Mathieu Brassard.

Pour une première fois, la marina de Roberval n’acceptera pas de plaisanciers provenant de l’extérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean cet été.

Dû à la situation, on préfère protéger nos membres pleinement plutôt que de recevoir des gens de l’extérieur. On ne sait pas ce qui peut arriver par la suite , explique Gérard Brassard, directeur général du club nautique de Roberval.

Les gestionnaires des marinas d’Alma et de Roberval ne pensent pas que cet engouement monstre perdurera, dans le contexte où le gouvernement du Québec s’apprête à annoncer des assouplissements aux règles sanitaires.

Il y a plusieurs personnes qui vont recommencer à voyager et délaisser leurs bateaux en cours de route , pense Gérard Brassard.

Le camping fait aussi l’objet de convoitise, alors que les familles à la recherche d’activités estivales s’arrachent le peu de terrains encore disponibles.

D'après le reportage de Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !