•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se faire vacciner en écoutant un concert

Une infirmière donne un vaccin à une femme

Selon de nombreux spécialistes en vaccination, retarder ou mélanger les doses de vaccin peut sembler peu orthodoxe à première vue, mais ces approches sont ancrées dans des décennies de pratiques scientifiques, soutenues par de nouvelles recherches, et pourraient permettre d'éviter des morts dues à la COVID-19.

Photo :  CBC / Ben Nelms

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec a annoncé lundi le lancement d’une nouvelle initiative visant à encourager la population à se faire vacciner contre la COVID-19. En tout, 60 prestations musicales seront données dans 20 centres de vaccination. Ces miniconcerts à deux ou trois interprètes permettront de détendre l’ambiance dans ces lieux qui peuvent être anxiogènes pour certaines personnes.

L’effort de vaccination va bon train dans la province. Jusqu’à maintenant, plus de 48 % de la population a reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19 et près de 3 % des gens ont reçu leur deuxième dose.

Toutefois, une frange de la population demeure réfractaire ou hésitante à se faire vacciner. L’initiative annoncée par Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, et sa collègue Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, vise donc à rassurer les gens.

Elle sera orchestrée par la Société des arts en milieu de santé (SAMS), qui a pour mission d’améliorer la vie de la patientèle et des personnes séjournant dans un établissement de santé en rendant les arts plus accessibles.

La musique a des propriétés apaisantes, elle apporte du bien-être et peut contrôler l’anxiété que les personnes peuvent avoir, a expliqué Françoise Henri, directrice générale et artistique de la SAMS, en entrevue avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle au 15-18.

C’est aussi une volonté d’aller rejoindre les artistes qui, comme on le sait tous, ont connu une année relativement difficile, a-t-elle ajouté.

Les concerts d’environ deux heures se tiendront dans différents centres de vaccination partout au Québec, plus précisément dans l’aire d’attente où les personnes doivent patienter une quinzaine de minutes après s’être fait vacciner. Les styles musicaux seront variés, allant du jazz au classique en passant par la musique du monde.

De telles performances artistiques permettront de créer une atmosphère plus rassurante et agréable, autant pour les personnes vaccinées que pour les équipes en place, a affirmé le ministre Dubé dans un communiqué faisant écho aux propos de la ministre Roy.

La musique est porteuse d'espoir, tout comme l'est ce vaccin, a-t-elle affirmé dans le communiqué.

Avec les informations de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !