•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il y a de la place pour les femmes en politique »; Lucie Allard brigue la mairie de Bécancour

Portrait d'une femme souriante

Lucie Allard briguera la mairie de Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Photo fournie par l'équipe de Lucie Allard

Radio-Canada

Une deuxième personne candidate à la mairie de Bécancour fait son entrée dans la course. Lucie Allard annonce qu’elle briguera la mairie aux élections municipales de novembre. Elle avait été candidate aux dernières élections provinciales pour le Parti québécois dans la circonscription de Nicolet-Bécancour.

En plus d’être directrice générale du centre de la petite enfance Chez-Toi Chez-Moi depuis plus de 20 ans, elle est aussi présidente d’Entreprendre MRC Bécancour. Pendant cinq années, elle a également occupé le poste de directrice générale et secrétaire-trésorière à la Municipalité de Saint-Wenceslas.

Alors que différentes organisations comme l'Union des municipalités du Québec multiplient les campagnes pour recruter des femmes en politique, Lucie Allard dit avoir été influencée par la présence de Geneviève Dubois à la mairie de Nicolet. Je crois qu'il y a de la place pour les femmes en politique, ajoute-t-elle.

La candidate souhaite assurer une continuité avec le présent conseil municipal. Le conseil municipal actuel a fait vraiment un très beau travail. C'est enthousiasmant de pouvoir poursuivre un tel travail, estime-t-elle.

Lucie Allard croit qu'il faut miser sur les services offerts aux familles, le développement des entreprises et l’offre touristique et culturelle de la ville. Mon objectif c'est vraiment d'aller rencontrer, consulter les citoyens et déterminer les priorités avec eux, précise la candidate.

Elle fera campagne face à Pierre-Michel Auger qui a annoncé sa candidature en février après l'annonce par l'actuel maire Jean-Guy Dubois de son retrait de la vie politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !