•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 G$ pour un tunnel de 8,3 km sur deux étages entre Québec et Lévis

Le tunnel sera aménagé sur deux étages avec un total de six voies de circulation, dont deux réservées au transport en commun.

Le tunnel sera aménagé sur deux étages avec un total de six voies de circulation, dont deux réservées au transport en commun.

Photo :  Gouvernement du Québec

Le gouvernement Legault a levé le voile sur son projet de 3e lien entre Québec et Lévis. Il s’agit d’un tunnel étagé de 8,3 km qui doit permettre de passer d’un centre-ville à l’autre en une dizaine de minutes.

Le tunnel de 19,4 m de diamètre permettra l’aménagement de six voies de circulation sur deux étages. Deux de ces voies seront réservées aux autobus électriques et seront éventuellement ouvertes par moment au covoiturage.

La construction de ce mégaprojet est évaluée à 6 à 7 milliards de dollars. Le gouvernement indique qu’à ce stade, les coûts pourraient varier de 10 à 35 %. La facture finale pourrait donc frôler les 10 milliards de dollars.

Les entrées et les sorties principales du tunnel seront aménagées pour donner un accès direct à l’autoroute 20 sur la Rive-Sud, dans le secteur de l'avenue Monseigneur-Bourget, et à l’autoroute Laurentienne sur la Rive-Nord, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel.

Le premier ministre François Legault présente le tunnel Québec-Lévis comme un projet pour les 100 prochaines années. Selon lui, les voies réservées au transport en commun permettront à Québec d'obtenir du financement d'Ottawa.

François Legault fait une annonce sur le Réseau express de la Capitale.

Le premier ministre François Legault annonce un nouveau réseau de transport qui inclut un tunnel entre Québec et Lévis et un tramway, le 17 mai 2021.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Je pense que c'est un projet tellement structurant, qui inclut du transport collectif, qu'il se qualifie pour une aide importante du gouvernement fédéral.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Il confirme au passage qu'il n'est pas question d'introduire une forme de péage pour les automobilistes qui emprunteront le tunnel.

Vidéo promotionnel du tunnel Québec-Lévis

Sorties additionnelles

Du côté de Québec, il sera possible de sortir du tunnel à trois endroits pendant le trajet. Une sortie sera aménagée dans le tunnel pour permettre aux automobilistes de rejoindre l’autoroute Dufferin-Montmorency.

Le gouvernement Legault s’attend à ce qu’environ 27 000 véhicules par jour empruntent cette sortie. Il n’y aurait toutefois pas davantage de congestion, puisque ces véhicules circulent déjà au centre-ville en y accédant par les ponts existants.

Les usagers du transport en commun pourront quant à eux rejoindre directement le réseau de tramway grâce à deux stations souterraines construites sous la colline Parlementaire et sous le jardin Jean-Paul-L’Allier.

Carte du tracé de tunnel. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le tunnel Québec-Lévis reliera ExpoCité à Lévis. Il y aura également des sorties à Jean-Paul-L'Allier, l'autoroute Dufferin-Montmorency et la colline Parlementaire.

Photo : Radio-Canada / Google Earth

Le ministre des Transports précise que le 3e lien n'est pas conçu pour remplacer le pont de Québec, inauguré en 1919. François Bonnardel estime qu'il sera possible de circuler sur l'infrastructure vieillissante pendant encore plusieurs décennies.

Le tunnel Québec-Lévis, c'est un peu de réparer l'erreur du passé d'avoir deux ponts qui sont collés l'un sur l'autre, analyse-t-il.

Le gouvernement Legault évalue qu'environ 50 000 véhicules par jour circuleront dans le tunnel. En guise de comparaison, 120 000 passent quotidiennement par le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.

Échéancier

Il faudra une dizaine d’années de travaux avant d'inaugurer le tunnel, possiblement en 2031. Je trouve ça très long 10 ans. On va travailler à réduire ça, promet d'entrée de jeu le premier ministre François Legault.

D’ici là, le gouvernement entend poursuivre les études géotechniques, notamment des forages dans le fleuve Saint-Laurent, dans le but de lancer les travaux préparatoires du tunnel en 2022. La Coalition avenir Québec respecterait ainsi sa promesse d’une première pelletée de terre à l’intérieur d’un premier mandat.

La CAQ envisage soumettre le projet au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) en 2023. Le forage du tunnel lui-même ne débuterait quant à lui qu'en 2027.

Le tunnel, vu de profil, traversera une partie de Québec et de Lévis sur une longueur de 8,3 km.

Le tunnel, vu de profil, traversera une partie de Québec et de Lévis sur une longueur de 8,3 km.

Photo : Radio-Canada

Réseau express de la Capitale

Le tunnel Québec-Lévis sera une des quatre composantes principales de ce que la CAQ a baptisé le Réseau express de la Capitale (REC) qui inclut également le projet de tramway, 100 km de nouvelles voies réservées pour desservir les banlieues de la Rive-Nord et une bonification de l’offre de transport en commun sur la Rive-Sud.

Carte du réseau complet. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Réseau express de la Capitale (REC) inclura un tunnel Québec-Lévis, un tracé de tramway ainsi que des dessertes vers les banlieues de Québec et de Lévis.

Photo : Radio-Canada

Sur la Rive-Nord, le gouvernement promet qu'aucune voie de circulation ne sera retirée aux automobilistes pour permettre la création de voies réservées. Dans la plupart des cas, le ministre des Transports a l'intention d'élargir les autoroutes et, dans une moindre mesure, permettre la circulation des autobus sur les accotements.

Je ne ferai pas la guerre aux automobilistes. Je ne ferai pas de vol de voies. On peut très bien équilibrer et combiner un élargissement d'autoroute pour être capable d'avoir du transport collectif et, de l'autre côté, assurer une meilleure fluidité des automobilistes sur le réseau, assure François Bonnardel.

Le projet de voies réservées pour desservir les banlieues de Québec est évalué à 844 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !