•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes devraient-ils pouvoir jouer gratuitement sur les terrains de tennis?

Une balle de tennis frappant le filet.

Archives

Photo : iStock / wachira khurimon

Radio-Canada

Un ancien président de l’Association de tennis de Trois-Rivières aimerait que les jeunes de moins de 17 ans puissent jouer gratuitement au tennis sur les terrains aux parcs Lambert et Martin-Bergeron. Jocelyn Landry déplore qu’ils aient à payer et croit que la gratuité aiderait à faire découvrir ce sport aux plus jeunes.

Les Trifluviens âgés de 17 ans et moins doivent payer 30 $ pour jouer au tennis sur les terrains des parcs que gère l'association, soit Lambert et Martin-Bergeron, alors que partout ailleurs, les jeunes peuvent y jouer gratuitement lorsqu’ils sont libres.

En entrevue à l’émission Toujours le matin, Jocelyn Landry a déclaré qu’il trouve injuste que les jeunes qui habitent près de ces parcs ne puissent pas aller jouer au tennis gratuitement alors que ceux qui sont près du parc Laviolette peuvent y aller.

Jocelyn Landry aimerait que les conseillers municipaux se penchent sur le dossier. Il compte leur envoyer une lettre à ce sujet. Je m’apprête à m’adresser aux conseillers municipaux pour dire : "La Ville a peut-être une responsabilité dans l’accès aux installations publiques".

Jocelyn Landry affirme qu’en 2020, le conseil d’administration qu’il présidait avait aboli la tarification pour les 12 ans et moins. Il espérait même élargir la gratuité aux 17 ans et moins pour 2021; c’est la recommandation qu’il avait faite avant de quitter la présidence à la mi-février.

M. Landry regrette que le nouveau conseil d’administration ait rétabli une tarification pour les 12 ans et moins et n’ait pas offert la gratuité aux 17 ans et moins. Mentionnons qu’un adulte qui paie l’abonnement familial de 120 $ peut amener un enfant de moins de 18 ans qui habite à la même adresse que lui sur ces terrains. 

Il faut favoriser davantage la pratique auprès des jeunes, a déclaré l’ex-président du conseil d’administration de l’association. Seuls 8 % des membres de l’Association de tennis de Trois-Rivières ont moins de 20 ans, estime-t-il. M. Landry est convaincu que l’accès aux terrains favoriserait la promotion de ce sport auprès des jeunes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !