•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Préparer sa visite au parc national de Prince Albert avec Google Street View

Un homme hésite entre deux sentiers à emprunter et tient une carte d'orientation dans les mains.

On peut désormais préparer sa randonnée à l'aide du web. (archives)

Photo : iStock

Émeline Riffenach

Le parc national de Prince Albert, au centre de la Saskatchewan, invite ses visiteurs à préparer leur itinéraire en utilisant Google Street View.

Les nouvelles technologies peuvent améliorer le séjour des visiteurs qui partent à la découverte de la nature. Au parc national de Prince Albert, on peut voir les sentiers sur le web avant de se rendre sur les lieux.

Des millions de personnes utilisent chaque jour les produits cartographiques en ligne de Google, dont Street View.

Le fait d'avoir les sentiers du parc national de Prince Albert sur Internet nous fait sortir des sentiers battus et des routes, qui sont habituellement la cible de Google Street View. L’outil permet de faire entrer le visiteur dans l'arrière-pays du parc, explique l’agente de promotion du parc national, Arron Bahry.

Le retour à la nature peut être une expérience peu familière.

Une citation de :Arron Bahry, agente de la promotion du parc national de Prince Albert

Repérer les sentiers à l’avance

Les parcs nationaux du Canada accueillent chaque année des millions de visiteurs. Ces personnes ne sont pas toujours bien préparées à vivre une activité qui se situe entre sport et nature.

Un bison et son petit sur un sentier.

Un bison et son petit sur le sentier Jonasson Flats dans le parc national de Prince Albert. (archives)

Photo : Fournie par Glen et Rebecca Grambo

Si un visiteur se demande si un sentier de randonnée est trop difficile pour lui, ce qui pourrait l'empêcher d'emprunter un sentier de parc national, Google Street View lui permet de repérer un sentier afin d'acquérir les connaissances nécessaires sur la configuration du terrain, observe Arron Bahry.

Les visiteurs du parc national peuvent emprunter les chemins à pied, mais aussi à vélo.

Le choix de l’activité peut aussi varier en fonction de l’utilisation de Google Street View. Il y a des niveaux de pratique qu'un visiteur hésiterait à essayer, à pied ou à vélo. Google Street View lui permet donc de repérer un sentier à l'avance et de décider quelle activité sera la plus adaptée à son niveau, explique Arron Bahry.

Des lacs et une forêt.

Les lacs Nesslin et Swede, près du parc national de Prince Albert, en Saskatchewan, sont situés à l'intérieur d'une vaste zone forestière. (archives)

Photo : Nathan Puffalt

Une question de sécurité

L’utilisation d’une application sur le web permettrait de mieux prévenir les risques, selon Arron Bahry, en permettant aux visiteurs de les évaluer en amont.

Parcs Canada s'efforce d'assurer la sécurité des visiteurs en évaluant les risques, en gérant les dangers et en veillant à ce que l'information sur la sécurité soit disponible. Nous encourageons aussi les visiteurs à chercher l'information nécessaire pour assurer leur sécurité et à prendre des décisions éclairées lorsqu'ils fréquentent ces endroits particuliers.

L’été 2021 devrait encore se dérouler sous le signe de la pandémie de COVID-19. Toutefois, pour les parcs comme celui de Prince Albert, la communication a pris en compte l'argument de la sécurité des activités de plein air.

Sortir dans le parc et profiter d'une randonnée à pied ou à vélo sur les sentiers peut être une façon amusante et vivifiante de se rapprocher de la nature tout en respectant la distanciation sociale en toute sécurité, conclut Arron Bahry.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !