•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse signale 91 nouveaux cas de COVID-19

Iain Rankin se tourne et regarde le docteur Strang assis à ses côtés.

Iain Rankin (à gauche), premier ministre de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse annonce que 91 personnes ont reçu un diagnostic de COVID-19 au cours des dernières 24 heures, mais deux fois plus de gens, c'est-à-dire 187 personnes, se sont rétablis pendant la même période.

Il y a 66 nouveaux cas dans le secteur du centre, 17 dans le secteur de l'est, trois dans le secteur de l'ouest et cinq dans le secteur du nord.

[L'augmentation] de cas de COVID-19 à Sidney indiquent que les variants se promènent dans différentes régions de la province et qu’il est de ce fait encore plus important de respecter les règles sanitaires, a dit en point de presse lundi le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin.

Cette troisième vague de COVID-19, c’est presque comme une nouvelle pandémie.

Une citation de :Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse

Deux autres patients dans une unité non désignée pour la COVID-19 au Halifax Infirmary du Centre des sciences de la santé QEII ont également été identifiés comme porteurs du virus de la COVID-19.

Ils ont été transférés dans l'unité désignée pour la COVID-19. Les autres patients de l'unité ont obtenu un résultat négatif au test de dépistage et sont surveillés de près.

Au total, 12 patients et quatre travailleurs de l’unité sont actuellement atteints de la COVID-19.

La Nouvelle-Écosse compte 1435 cas actifs de COVID-19. De ce nombre, 95 personnes sont hospitalisées, dont 29 aux soins intensifs ou en soins intermédiaires.

Vingt-deux de ces patients se trouvent dans la région centrale, qui comprend la ville d’Halifax.

Plus tôt dans la journée, la santé publique a annoncé l'ouverture de la vaccination ouverte aux 30 ans et plus.

Nombre de cas inquiétants dans certains secteurs

Il y a de la transmission communautaire dans le secteur du centre, qui comprend la grande région d’Halifax.

La santé publique surveille de près la situation dans les secteurs de l'est, du nord et de l'ouest pour voir s'il y a de la transmission communautaire.

Le nombre de nouveaux cas est inquiétant dans certaines régions, notamment à Sydney, à Bridgewater et dans la vallée de l'Annapolis, de New Minas à Kentville.

Les responsables disent avoir augmenté le nombre d'endroits où les gens peuvent se faire tester dans ces régions.

Réaffectation des ressources médicales

Dès lundi, certains travailleurs de santé ainsi que des ressources médicales seront envoyés dans les régions plus touchées par les éclosions de COVID-19.

Des réductions de services pourraient donc avoir lieu, y compris le report de chirurgies non urgentes, tant dans la zone centrale que dans les autres zones.

De plus, tout patient hospitalisé, quelle que soit la raison de son admission, peut être transféré dans un autre établissement en fonction du niveau de soins requis et de la quantité de lits disponibles.

Brendan Carr assis devant des drapeaux de la Nouvelle-Écosse.

Le Dr Brendan Carr, président de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Nous savons que cela aura un impact sur les patients et leur famille, et nous sommes vraiment désolés, affirme le Dr Brendan Carr, président-directeur général de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse.

Il est toutefois nécessaire pour l’instant de déployer nos ressources où nous en avons le plus besoin.

Les prochaines semaines risquent d’être plus difficiles, car nous nous attendons à ce que le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 augmente.

Une citation de :Dr Brendan Carr, président-directeur général de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse

Le Dr Brendan Carr confirme toutefois que la province a le personnel nécessaire pour faire face à une augmentation des hospitalisations, mais doit toutefois déployer son personnel de façon stratégique.

Dépistage et vaccination

Le retard dans l’analyse des tests de dépistage est terminé en Nouvelle-Écosse.

Le Dr Robert Strang encourage la population asymptomatique à se faire tester régulièrement, surtout les personnes qui sont responsables de faire l’épicerie pour leur foyer, les personnes qui doivent faire plusieurs déplacements et les travailleurs qui entrent en contact avec plusieurs personnes.

Robert Strang prend la parole en conférecne de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Un total de 40 % des personnes éligibles à la vaccination ont reçu leur première dose en Nouvelle-Écosse. Mais 75 %, c’est le chiffre magique, souligne le Dr Robert Strang.

La province prévoit être en mesure de vacciner 72 000 personnes supplémentaires cette semaine, se rapprochant de plus en plus de son objectif de vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !