•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assurance-emploi : des travailleurs d'usine lancent un appel à l'aide à Caraquet

Fernand Thibodeau.

Fernand Thibodeau a haussé le ton à plusieurs reprises.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Des travailleurs d'usines de transformation de crabe de la Péninsule acadienne demandent la mise sur pied d'un nouveau programme d'aide.

Le chef de file des travailleurs saisonniers, Fernand Thibodeau, et un groupe de travailleurs de l'usine Ichiboshi se sont réunis, à Caraquet, pour parler de leur situation devant des journalistes.

Quai de Caraquet

Déchargements de crabe au quai de Caraquet

Photo : Radio-Canada / René Landry

Les travailleurs ont juste fait six semaines, c'est inacceptable, a lancé le porte-parole du regroupement Aide et soutien aux travailleurs et travailleuses des secteurs saisonniers.

Carole Chiasson

Carole Chiasson travaille à l'usine de transformation de crabe Ichiboshi, à Caraquet

Photo : Radio-Canada / René Landry

Carole Chiasson, une employée de l'usine Ichiboshi, a résumé l'état d'esprit de ses collègues.

On est sur notre septième semaine et ça arrive fini, déplore-t-elle. Tous les employés sont inquiets de ce qu'il va nous arriver. On ne peut pas arriver avec les heures qu'on a, on n'en a pas assez.

Programme d'aide

Fernand Thibodeau, dans son « cri d'alarme », a lancé un appel à l'aide.

Selon lui, les travailleurs seront nombreux à ne pas pouvoir toucher l'assurance-emploi cette année.

Ce que je lance à tous les députés du gouvernement fédéral et aussi à tous nos députés qui travaillent avec les travailleurs de l'industrie saisonnière, qu'on ait un programme immédiatement, a-t-il expliqué. Il faut qu'il soit fait tout de suite, pas cet été. On veut une aide avec les 420 heures pour ces gens-là, cinquante semaines assurables.

Fernand Thibodeau, fâché.

« On va descendre dans la rue s'il le faut », lance Fernand Thibodeau.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Applaudi à plusieurs reprises par un groupe d'employés de l'usine Ichiboshi, Fernand Thibodeau a encouragé la mobilisation des travailleurs d'autres usines.

Si ça continue de même, il va y en avoir plus de monde dans le chemin, a-t-il insisté. S'il faut barrer les routes, on va les barrer les routes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !