•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Promouvoir le baseball féminin : la mission d’un père et de sa fille

Sabryna Courey avec un gant de baseball à côté d'une jeune joueuse.

La présence de Sabryna Courey (à droite) comme assistante-entraîneuse d'une équipe de baseball à Bécancour inspire les jeunes joueuses.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'entraîneur Dave Courey et sa fille Sabryna se sont donné comme mission de relancer le baseball féminin dans la région.

Ils vont s’occuper cette année de l’équipe des Bulldogs de Bécancour et ils encouragent les filles à s’y joindre.

Déjà, cinq joueuses se sont jointes à l’équipe et les inscriptions pour la saison 2021 sont toujours en cours.

Il s’agit d’une équipe mixte, mais le duo père-fille est optimiste et espère pouvoir former une équipe 100 % féminine dès l’été prochain.

Sabryna Courey, qui a fait partie de l’Équipe Québec en baseball féminin est l’assistante-entraîneuse de l’équipe de niveau moustique. Sa présence inspire la jeune relève. Je trouve ça vraiment le fun d'avoir une coach comme fille, j'étais étonnée aussi, mais je suis vraiment contente, a déclaré l’une des joueuses rencontrées sur le terrain.

Une jeune qui tient une balle de baseball et qui s'apprête à lancer sur le terrain.

Promouvoir le baseball féminin : la mission d’un père et de sa fille

Photo : Radio-Canada

Dave Courey était l’un des entraîneurs de l’équipe féminine les Pink Sox dont sa fille faisait partie. L’équipe de la Mauricie, entièrement composée de filles, avait réussi à se rendre jusqu’au championnat provincial où elle a remporté la médaille de bronze.

Cet hiver, une Ligue féminine de baseball du Québec a été créée pour promouvoir la création de ligues 100 % féminines.

Sabryna Courey croit en cette idée. [Les filles] sont plus à l'aise de jouer entre filles, explique-t-elle. Ce n'est rien contre les garçons, mais souvent, ils vont prendre plus de place.

Le baseball féminin est de plus en populaire au Québec. En 2018, il y avait plus de 3500 joueuses dans la province, ce qui constitue un record.

D'après le reportage de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !