•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un passage à piétons arc-en-ciel couvert d'insultes homophobes dans le Grand Victoria

Des jeunes ont immédiatement fait disparaître les graffitis homophobes après les avoir découverts.

Un jeune homme peint un arc-en-ciel sur la chaussée.

Un jeune homme peint un arc-en-ciel sur la chaussée.

Photo : CHEK News

Radio-Canada

Un passage pour piétons peint aux couleurs arc-en-ciel devant une école secondaire à Colwood, sur l’île de Vancouver, a été vandalisé et recouvert d'insultes homophobes dimanche, veille de la Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie.

Les élèves de l'École secondaire Royal Bay, située dans le Grand Victoria, avaient peint le passage pour piétons il y a trois jours comme un symbole de fierté pour la communauté LGBTQ+.

Le président du conseil du district scolaire de Sooke, Ravi Parmar, a eu le cœur brisé en apprenant l'existence de ces graffitis homophobes. Ne faites pas cela, ne détruisez pas l'amour, le travail d'équipe et la collaboration, dit-il à l'adresse des personnes qui veulent exprimer leur haine.

Un immense drapeau de la fierté est porté dans les rues du quartier West End à Vancouver lors d'un défilé.

L'arc-en-ciel est un symbole de la fierté gaie et de la lutte contre l'homophobie.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

L’incident démontre qu’il reste du travail à faire en matière d'inclusion, selon le maire de Colwood, Rob Martin. Cela rappelle à quel point un passage pour piétons arc-en-ciel est symboliquement important, dit-il.

Il est clair qu'il y a toujours de la peur et de la haine dans notre communauté, et cela renforce la nécessité de continuer à grandir.

Les élèves ont repeint le passage pour piétons dès la que les graffitis ont été, dimanche. L'un d'eux, Oskar Wood, croit qu'il est important que les personnes queers se sentent représentées dans leur établissement scolaire.

La Gendarmerie royale du Canada n'a pas répondu aux demandes de commentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !