•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse étend la vaccination aux 30 ans et plus

Un homme de dos qui se fait vacciner.

Au tour des trentenaires à relever leurs manches pour la vaccination en Nouvelle-Écosse.

Photo : Reuters / Axel Schmidt

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse annonce que le groupe des 30-34 ans peut prendre rendez-vous dès maintenant.

Il était possible lundi matin pour les personnes de plus de 30 ans de prendre rendez-vous pour leur vaccin par le biais du site web de la province (Nouvelle fenêtre).

La Nouvelle-Écosse a déjà indiqué qu'elle priorise la vaccination par groupes d'âge au fur et à mesure que les doses sont disponibles dans la province.

Égilibilité à la vaccination en Atlantique

  • Nouvelle-Écosse : 30 ans et plus
  • Nouveau-Brunswick : 30 ans et plus
  • Île-du-Prince-Édouard : 16 ans et plus
  • Terre-Neuve-et-Labrador : 12 ans et plus

Est-ce que la Nouvelle-Écosse verra une baisse des cas de COVID-19 bientôt?

Les Néo-Écossais ont senti une lueur d'espoir samedi en voyant le nombre de cas quotidiens baisser sous la barre des 100 cas, avec seulement 86 nouvelles infections.

Mais le répit a été de courte durée. Dimanche la Nouvelle-Écosse annonçait 126 nouveaux cas de la maladie.

La présidente de l'organisme Doctors Nova Scotia, la Dre Robyn MacQuarrie, pense qu'on verra une diminution du nombre de cas cette semaine.

Oui, je pense que ça fait plus que deux semaines qu’on a les règles de confinement. On a eu un retard avec les tests et maintenant on voit l’effet des mesures, indique-t-elle lors d'une entrevue à l'émission Le Réveil.

Cette semaine on va voir qu’on réussit.

Une citation de :Dre Robyn MacQuarrie, présidente, Doctors Nova Scotia
La Dre Robyn MacQuarrie.

La Dre Robyn MacQuarrie est présidente de l'organisme Doctors Nova Scotia.

Photo : Doctors Nova Scotia

Elle s'inquiète quand même de la présence des variants dans la province et du fait que plusieurs personnes aux soins intensifs en ce moment sont des jeunes adultes sans problèmes médicaux antérieurs.

Mais ça m’inquiète, car les gens aux soins intensifs sont des jeunes personnes. Ça se transmet plus vite et plus facilement, pointe la Dre MacQuarrie.

Dimanche, il y avait 92 patients hospitalisés, dont 21 aux soins intensifs.

Le premier ministre Iain Rankin et le médecin-hygiéniste en chef Robert Strang tiendront une conférence de presse à 15 h pour faire le point sur la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !