•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La « demande refoulée » pour les voyages pourrait aider l’industrie touristique du Nord

Une femme assise sur une roche admire le panorama en été

Les grands espaces du Nord de l'Ontario pourraient avoir la cote après plusieurs mois de confinement.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Radio-Canada

Selon des experts, les entreprises touristiques du Nord de l’Ontario pourraient être très occupées lorsque les restrictions de santé publique seront assouplies, car beaucoup de personnes auront envie de voyager après plusieurs mois de confinement.

D'après les recherches que nous avons effectuées, nous constatons qu'il existe une forte demande touristique dans la province, et il semble que les gens soient prêts à voyager plus loin et à faire des séjours plus longs cet été, explique David MacLachlan, directeur général de Destination Nord de l'Ontario.

Mais cela ne se produira pas tant que l'ordre de rester à la maison en Ontario et d'autres restrictions de voyage ne seront pas levés, estime M. MacLachlan.

Portrait de David MacLachlan

David MacLachlan croit que les entrepreneurs touristiques font preuve d'une grande capacité d'adaptation.

Photo : CBC

Espérons qu'une fois les choses lancées, [les entreprises touristiques] pourront prouver leur résilience, a-t-il déclaré.

Les entreprises touristiques ont dû soit fermer, soit adapter leurs opérations au cours de l'année dernière.

L'incertitude est vraiment un énorme défi, affirme Meredith Armstrong, directrice du tourisme et de la culture pour la Ville du Grand Sudbury.

Beaucoup de gens parlent de visiter la famille, les proches d'abord, donc je pense que certaines des premières tendances que nous verrons seront des réunions de famille dans différentes régions.

Une citation de :Meredith Armstrong, directrice du tourisme et de la culture pour la Ville du Grand Sudbury.

Mme Armstrong espère que les grands espaces autour de Sudbury attireront des visiteurs dans la ville, une fois la saison touristique lancée.

Je pense que les gens voudront le faire de manière très sûre et retourner lentement au voyage, donc ils chercheront encore des activités qui peuvent être faites avec une distance physique, avec leur propre famille immédiate, ce genre de choses, croit-elle.

Le tourisme urbain, comme les concerts, les événements sportifs, les festivals et les conventions, prendra plus de temps à se rétablir, ajoute Mme Armstrong, car les grands rassemblements ne seront probablement pas autorisés avant un certain temps.

Survivre à la crise

Les entreprises touristiques ont pu accéder à un certain nombre de programmes de financement des gouvernements provincial et fédéral depuis le début de la pandémie.

Il n'y a pas eu de solution miracle, admet David MacLachlan.

Les exploitants doivent faire preuve de perspicacité et se tourner vers de multiples sources de financement pour s'en sortir

Une citation de :David MacLachlan, directeur général de Destination Nord de l'Ontario

Selon Meredith Armstrong, les propriétaires d'entreprises du Grand Sudbury qui ne pouvaient pas adapter une certaine partie de leurs activités aux mesures et aux règlements du COVID-19 ont trouvé d'autres moyens de rester à flot.

Meredith Armstrong se tient devant une vitre.

La responsable du tourisme et de la culture à la Ville du Grand Sudbury, Meredith Armstrong.

Photo : Radio-Canada

Nous voyons que les entrepreneurs ont le feu sacré, dit-elle.

Nous savons qu'il y a tout un tas d'entrepreneurs qui ont de sérieux problèmes avec une entreprise existante, mais qui recherchent des ressources, un soutien sous forme de financement ou qui commencent à élaborer un plan d'affaires pour l'avenir.

Une citation de :Meredith Armstrong, directrice du tourisme et de la culture pour la Ville du Grand Sudbury

Je pense que cela témoigne de la résilience de notre communauté d'entrepreneurs et d'entreprises au sein de l'équipe touristique et culturelle de la ville, conclut Mme Armstrong.

Avec les informations d'Angela Gemmill de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !