•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada appelle à un apaisement immédiat des tensions israélo-palestiniennes

Affaires mondiales Canada encourage le Conseil de sécurité de l'ONU à « rester engagé dans les efforts visant à mettre fin à la violence », malgré la tenue d'une session sans solution diplomatique dimanche.

Un pompier palestinien participe aux efforts pour éteindre un incendie, le lundi 17 mai 2021.

La nuit de dimanche à lundi a été particulièrement noire dans la bande de Gaza. Des frappes israéliennes ont notamment atteint cette usine au nord de l'enclave palestinienne.

Photo : Reuters

Soulevant avec prudence des préoccupations quant à la violence en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, le Canada a appelé les parties du conflit israélo-palestinien à « renouveler leur engagement en faveur de la paix ».

Le Canada est consterné par la poursuite de la violence, la montée des tensions et les pertes de vie dévastatrices. Le bilan, en particulier pour les civils, y compris les femmes et les enfants, est déjà trop lourd, a déclaré Affaires mondiales Canada dans la nuit de dimanche à lundi au terme d’une session du Conseil de sécurité des Nations unies sans résultat.

Depuis une semaine, 197 Palestiniens ont été tués, dont au moins 58 enfants, et plus de 1200 personnes ont été blessées. Du côté israélien, des tirs de groupes armés palestiniens depuis Gaza ont fait 10 morts, dont un enfant, et 294 blessés.

Avec cette déclaration, le Canada se joint à ses alliés et amis pour exhorter toutes les parties à prendre des mesures pour mettre fin sans délai à toute violence. Les États-Unis, alliés d’Israël, refusaient toujours dimanche d’ajouter leur voix à une déclaration commune visant à permettre la fin des hostilités.

Prise de position prudente

Contrairement à certains pays d’Europe qui ont condamné sans détour l’usage disproportionné de la force d’Israël dans ce conflit, le Canada s’est exprimé avec réserves.

Le gouvernement canadien a réitéré son appui au droit d’Israël de vivre en paix avec ses voisins à l’intérieur de frontières sûres et d’assurer sa propre sécurité, bien qu'il ait soulevé des préoccupations concernant l’expansion continue des colonies, les démolitions et les expulsions par Israël en Palestine, qu’il a qualifiées de violation du droit international.

La déclaration mentionne également l’importance de protéger les journalistes et la liberté de presse, une référence à l'attaque israélienne contre un bâtiment abritant des médias internationaux. Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, avait publié des propos semblables sur Twitter samedi.

Le ministère fédéral a conclu sa déclaration en encourageant le Conseil de sécurité à rester engagé dans les efforts visant à mettre fin à la violence.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !