•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un immense mur d’escalade extérieur à la Baie de Beauport

Hugo Dorval sur un mur

À 16 ans, Hugo Dorval espère mettre la main sur son deuxième titre de champion canadien de bloc, en février.

Photo : Délire Escalade

Les grimpeurs de Québec pourront bientôt renouer avec leur sport favori même si les salles intérieures demeurent fermées. L’entreprise Délire Escalade érigera un immense mur d’escalade de bloc extérieur, cet été, à la Baie de Beauport, une première à Québec.

La structure de 120 pieds de long et 15 pieds de haut dont la construction est en cours à Délire de Saint-Augustin-de-Desmaures sera le plus grand mur du genre jamais conçu au Canada, affirme l’entreprise.

On va avoir une cinquantaine de voies. C’est presque la moitié de ce qu’on retrouve dans nos centres intérieurs, détaille la responsable des communications de Délire Escalade, Léa Beauchesne.

L’idée d’un centre d’escalade de bloc extérieur trottait depuis un petit moment dans la tête des propriétaires de l’entreprise qui opère déjà trois centres intérieurs à Québec. Le contexte de la pandémie a précipité les choses.

On veut être ouverts et ça fait trois fois qu’on se fait fermer nos installations intérieures. On a le droit de jouer dehors, donc on se dit que c’est une opportunité à saisir , explique Mme Beauchesne.

À la Baie de Beauport dès juin

L'immense mur démontable baptisé « Délire Parc » pourrait éventuellement se déplacer à divers emplacements dans la région ou ailleurs. Il passera toutefois tout l’été à venir à la Baie de Beauport.

Les travaux sont déjà commencés sur un terrain sablonneux en bordure du stationnement et le nouveau centre extérieur accueillera ses premiers clients dès que possible d'ici la mi-juin.

La maquette du mûr qui sera érigé sur les terrains de la Baie de Beauport.

La maquette du mur qui sera érigé sur les terrains de la Baie de Beauport.

Photo : Délire Escalade

La pratique particulièrement simple de l’escalade de bloc, où les grimpeurs ne sont pas attachés et se laissent tomber sur des coussins, a fait exploser le nombre d’adeptes au Québec ces dernières années.

En s’installant à la Baie de Beauport, Délire Escalade espère rejoindre une nouvelle clientèle qui, en voyant les murs, sera tentée de louer une paire de souliers et en faire l’essai.

De Saint-Augustin-de-Desmaures au monde entier

Pour le copropriétaire Jean-François Beaulieu, le projet est aussi l’occasion de parfaire le processus de fabrication de murs extérieurs dans des délais serrées. C’est qu’avant d’ouvrir ses propres centres d’escalade à Québec, Délire était d’abord une entreprise de construction de murs et de prises d’escalade démarrée en 2005.

Cette branche de l’entreprise vit également une véritable explosion alors que les centres d’escalade se multiplient un peu partout dans le monde. Beaulieu et son équipe ont d’ailleurs récemment déménagé dans une nouvelle usine, plus grande, du parc industriel de Saint-Augustin-de-Desmaures.

On retrouve des murs Délire un peu partout au Québec, mais de plus en plus on a des projets en Ontario, dans l’Ouest, même en Californie. On vend aussi des composantes secondaires en Europe et en Australie, explique le copropriétaire.

Et la demande pour les murs extérieurs est de plus en plus grande, ajoute-t-il. Celui que son équipe construit présentement pour la Baie de Beauport risque donc de faire des petits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !