•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après des années de fermeture, le mont Hatley inaugure des sentiers pédestres

Une vue du sommet du mont.

Le mont Hatley offre des sentiers qui se rendent jusqu'au sommet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le mont Hatley revient tranquillement à la vie. Après la fermeture du Domaine Mont-Joye en 2010, 4 kilomètres de sentiers pédestres viennent d'être inaugurés.

l'époque, le mont Hatley accueillait des milliers de skieurs jusqu'à sa fermeture. La décision de relancer des activités récréotouristiques est réjouissante pour le maire, Martin Primeau. 

La randonnée pédestre, c'est très populaire en ce moment. On est très content de voir la montagne revivre.

Une citation de :Martin Primeau, maire de Hatley

Les marcheurs qui s'y aventurent peuvent maintenant se rendre jusqu'au sommet. Les sentiers nécessiteront encore des ajustements, selon certains d'entre eux. Ç’a été difficile parfois de se retrouver, mais il y a beaucoup de potentiel et il y a des prises de vues vraiment incroyables, explique un marcheur. 

Même en hiver, les propriétaires du parc entendent proposer de la randonnée alpine dans les sentiers. 

Les gens vont pouvoir faire la randonnée en peau de phoque et descendre dans les anciennes pistes de ski alpin du mont Joye de l'époque, explique le propriétaire du parc du Mont-Hatley, Martin Gemme 

Construction de chalets au sommet 

Pour financer ces projets, le propriétaire des lieux a obtenu la permission de la municipalité de construire des chalets au sommet, mais l'autorisation d'un accès par le chemin Horse Fall, se fait attendre. 

Nous, on est prêt à investir beaucoup de sous là-dedans, donc la construction de huit chalets à partir de la fin de 2021, mais tout cela va demeurer conditionnel à l'accès par le sommet, affirme Martin Gemme. 

Déjà, le conseil municipal lui a refusé la permission de construire des mini maisons au pied de la montagne.

L'idée de mini maisons n'a pas eu une écoute positive de la part du conseil, se désole Martin Gemme. On avait un beau projet avec 20 mini maisons sur le versant sud de la montagne qui aurait pu être super intéressant au niveau de l'immobilier pour venir nous appuyer un peu dans nos projets de relance et de financement.

Un autre projet qui connaît un important succès donne toutefois espoir au promoteur. Le Boot Camp reçoit 10 000 jeunes par année, même en temps de pandémie.

On a énormément de groupes scolaires, évidemment c'est en bulle classe et on est ouvert toutes les fins de semaine, comme ça les familles peuvent respecter leur bulle familiale avec différentes heures de départ, Serge Picard, le responsable du Boot Camp.

Si les projets de relance sont là, l'argent n'y est toujours pas. D'ici là, le promoteur a introduit un tarif d'entrée de 5 $ à tous les randonneurs qui réservent en ligne ou de 50 $ pour la passe annuelle.

D'après le reportage de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !