•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Des hauts et des bas » : 126 nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

Une infirmière marche dans le corridor d'un hôpital.

Il y avait au cours de la fin de semaine plus de 90 personnes atteintes de COVID-19 qui étaient hospitalisées en Nouvelle-Écosse.

Photo : Reuters / Sergio Perez

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse annonce dimanche que 126 nouveaux cas de COVID-19 viennent d’être dépistés dans la province.

Le ministère de la Santé confirme aussi que 103 autres personnes ayant récemment contracté la maladie sont à présent considérées comme rétablies.

Il y a 1531 cas actifs de COVID-19 connus des responsables de santé publique de la Nouvelle-Écosse.

Le nombre d’hospitalisations demeure élevé, avec 92 personnes atteintes qui se trouvaient à l’hôpital, dimanche, dont 21 aux soins intensifs.

Régions sous surveillance

Les laboratoires de la province ont analysé samedi 6600 tests de dépistage effectués sur des Néo-Écossais.

La grande majorité des nouvelles infections (106) a été, une fois encore, dépistée dans la région centrale de la province, qui comprend entre autres Halifax. Il y a transmission communautaire du coronavirus dans cette zone.

On signale neuf nouveaux cas dans l’est de la Nouvelle-Écosse, neuf dans l’ouest de la province et deux dans la partie nord.

Selon le ministère de la Santé, le nombre de nouveaux cas est inquiétant dans certaines régions, notamment à Sydney, à Bridgewater et dans la vallée de l'Annapolis, de New Minas à Kentville.

Dans ces secteurs, on vient d’augmenter le nombre d'endroits où les gens peuvent passer un test de dépistage.

Des hauts et des bas

Robert Strang, debout, parle. Iain Rankin, debout à côté, le regarde.

Le Dr Robert Strang (à droite) et le premier ministre Iain Rankin (à gauche) lors d'une clinique de vaccination le 16 avril 2021 au Forum d'Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Samedi, le gouvernement néo-écossais avait signalé 86 nouveaux cas, son total quotidien le moins élevé depuis le début du mois. Le premier ministre Iain Rankin parlait alors d’une tendance à la baisse. Dans un communiqué dimanche, il a soutenu que la province était sur la bonne voie.

Dans ce même communiqué dimanche, le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, a invité le public à maintenir le cap en respectant les mesures de santé publique.

Nous nous attendions à des hauts et des bas pendant cette éclosion, a-t-il déclaré.

Le vaccin offert aux 35 ans et plus

Le taux de vaccination contre la COVID-19 en Nouvelle-Écosse est l’un des plus faibles au pays et se situe sous la moyenne nationale.

Alors que le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador proposent maintenant le vaccin aux personnes de 30 ans et plus, la Nouvelle-Écosse vient à peine d’ouvrir, il y a deux jours, les rendez-vous à ses résidents âgés de 35 ans et plus.

Comme première dose, les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech leur sont proposés. On peut prendre rendez-vous sur le site web (en français (Nouvelle fenêtre)) de la province.

Le vaccin d'AstraZeneca n'est plus offert en première dose, en raison des risques de thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin.

Le ministère de la Santé en Nouvelle-Écosse ne met pas à jour ses statistiques sur la vaccination la fin de semaine. Le 13 mai, au moins 415 570 doses d’un vaccin contre la COVID-19 avaient été administrées dans la province.

Au moins 38 830 Néo-Écossais avaient reçu deux doses.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.