•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Foules et pénurie de toilettes dans les parcs montréalais

Les parcs montréalais disposent d’un nombre limité de toilettes pour accommoder les foules.

Rassemblement au parc Jarry.

Il y avait foule, samedi soir, au parc Jarry, à Montréal.

Photo : Radio-Canada

Marie-Isabelle Rochon

Les Montréalais étaient nombreux dans les parcs, ce week-end, pour profiter du beau temps, mais le nombre de toilettes est très limité pour faire face à cet afflux d'usagers. Le problème est récurrent dans plusieurs parcs depuis l’arrivée des journées ensoleillées.

Samedi soir, au parc Jarry, plus d’un millier de personnes étaient dispersées en petits et grands groupes. En faisant le tour du parc, il a été constaté qu’un seul édifice proposant des toilettes était ouvert et que seulement six toilettes chimiques étaient disponibles.

Vers 18 h, samedi soir, les personnes en file devaient parfois attendre 30 minutes avant d’avoir accès à une toilette.

Des jeunes font la file pour aller aux toilettes.

Il fallait parfois attendre jusqu'à 30 minutes pour utiliser les rares toilettes disponibles.

Photo : Radio-Canada

Découragées, de nombreuses personnes ont plutôt choisi d’aller se soulager dans des coins du parc qui ne sont pas destinés à cette fin. Tout à l’heure, avec des amis, on est allés faire des pipis sauvages, a raconté Sarah Denchetri.

Le même problème a été observé au parc Jeanne-Mance et au parc Laurier. Une seule toilette chimique est disponible, en plus d’un édifice permanent dans lequel on trouve quelques toilettes. Avec la chaleur qui revient, la ligne est de plus en plus longue. J’ai aussi remarqué que ça ferme assez tôt, bien avant le couvre-feu, a expliqué Yann Sandreschi, qui attendait en file.

Philippe Sabourin en visioconférence.

Selon Philippe Sabourin, de la Ville de Montréal, des toilettes portatives ont été installées dans les parcs, mais des améliorations peuvent encore être apportées.

Photo : Radio-Canada

Achalandage très important

Selon Philippe Sabourin, porte-parole administratif à la Ville de Montréal, on constate qu'il y a de 7 à 10 fois plus de visiteurs que d'habitude dans les parcs locaux. Il ajoute qu’au plus fort de la crise sanitaire, 140 toilettes portatives ont été déployées dans les 19 arrondissements de la ville.

Toujours au dire de M. Sabourin, la situation est exceptionnelle. Des toilettes portatives ont été installées dans les parcs, mais des améliorations pourraient être apportées.

On est encore en zone rouge, il n’y a pas beaucoup d'activités à faire. On sait que les Montréalais et les Montréalaises aiment aller dans leurs parcs; c’est un peu nos jardins, nos cours arrière. [...] Certainement qu’il y aura des ajustements à faire au cours des prochaines semaines. On va voir comment ça va se dérouler sur le plan de la réouverture des commerces non essentiels, notamment des restaurants, a-t-il expliqué.

En zone rouge, les rassemblements extérieurs d’un maximum de huit personnes sont permis à condition de porter le masque si la distanciation physique de deux mètres ne peut être respectée. Des rassemblements de plus de huit personnes ont été observés samedi soir, notamment au parc Jarry, sans nécessairement qu'il y ait distanciation ou port du masque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !