•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police intervient pour trois tables aux Petits creux

Une terrasse le long d'une rue passante de Québec

Le bistro corse avait installé trois tables sur la terrasse adjacente à l'avenue Cartier.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré

Trois tables, deux parasols et six chaises devant le restaurant Petits creux ont valu à son propriétaire la visite de trois policiers samedi. Kim Colonna voulait offrir un lieu de repos à sa clientèle qui attend à l’extérieur ses plats à emporter. Certains ont rapidement dénoncé une terrasse illégale.

Dans un message sur Facebook, le propriétaire déplore l’intransigeance des autorités dans la mise au pas des restaurateurs concernant les mesures sanitaires.

On traverse une crise sans précédent, on joue notre survie tous les jours et voilà ce qui arrive... c’est déplorable, pitoyable et injuste envers toute notre industrie !! écrit Kim Colonna dans sa publication, largement partagée et commentée.

Il assure que la distanciation demandée était respectée, que la désinfection était adéquate et qu’il n’avait aucun service aux trois tables qu'il avait disposées devant son établissement.

Ça n’a pas pris trois heures avant que l’on soit dénoncé et que la police nous appelle pour que l’on arrête !!

Une citation de :Kim Colonna, propriétaire du restaurant Petits creux

Le SPVQ confirme être intervenu auprès d'un établissement de l'avenue Cartier à la suite d'une plainte citoyenne.

Kim Colonna salue la politesse des agents qui se sont présentés à son établissement, samedi. Normal : ils font leur travail et ont été très courtois, souligne le restaurateur.

Or, là où le bât blesse, selon lui, c’est qu’à quelques dizaines de mètres de son établissement, la place Richard-Garneau fait le bonheur des passants et des passantes en proposant… des tables et des chaises, soit une aire de repas où venir manger le repas commandé dans les environs.

Des gens attablés sur une place publique de Québec

Les passants peuvent se prélasser au soleil, accoudés sur les tables de la place Richard-Garneau, située à 160 m du restaurant Petits creux.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré

Des tables, des chaises et plein de monde qui mange, qui boit sans distanciation, ni désinfection et là, ça ne pose pas de problème !! s’indigne Kim Colonna.

Les restaurateurs espéraient obtenir le feu vert pour ouvrir les terrasses au retour de la fête des Mères. Leur souhait, en zone rouge, n’a pas été exaucé.

Le premier ministre François Legault et le directeur de santé publique, Dr Horacio Arruda, promettent que leur plan de déconfinement sera bientôt présenté.

Kim Colonna est catégorique : le temps commence à presser parce que les pertes s’accumulent de jour en jour.

Chaque journée de beau temps perdue une journée de plus qui nous fragilise encore plus!

Une citation de :Kim Colonna, propriétaire du restaurant Petits creux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !