•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enquête pour double meurtre est ouverte à Listuguj

Des voitures de police et un agent de la Sûreté du Québec.

L'événement s'est déroulé samedi, dans la communauté de Listuguj, en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) enquête sur un double meurtre qui aurait été commis samedi dans la communauté mi'gmaw de Listuguj.

Une jeune fille et un homme dans la vingtaine ont été retrouvés inanimés dans une résidence. Leur décès a été constaté en soirée, à l'hôpital.

Un homme de 28 ans, Brandon Metallic, a été arrêté samedi. Il a été interrogé et a ensuite comparu dimanche, par visioconférence, sous deux chefs d’accusation de meurtre au deuxième degré.

La rencontre de témoins, notamment, se déroulera pendant l’enquête du SPVQ, indique le porte-parole du corps policier, Étienne Doyon.

Le SPVQ a déployé plusieurs enquêteurs du module des crimes majeurs pour cette enquête.

Une citation de :Étienne Doyon, porte-parole du SPVQ

Une enquête du BEI en cours

En parallèle, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a déclaré samedi qu'il prenait en charge une enquête liée à cette affaire. Six enquêteurs du BEI sont dépêchés sur les lieux.

Le Bureau des enquêtes indépendantes concentrera son enquête sur l'intervention policière, comme c'est le cas lorsqu'il y a décès durant une opération des agents de la paix.

Le BEI a pour mission d'enquêter dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un agent au cours d’une intervention policière.

Précision

Deux enquêtes sont menées parallèlement en lien avec l'affaire.

Des corps policiers externes sont réquisitionnés puisque des décès sont survenus durant l’intervention qui a été menée samedi par la SQ et la police de Listuguj, samedi. Le tout a pour but d’éviter les conflits d’intérêts et de s’assurer que les policiers ont mené une intervention dans les règles de l’art.

Le BEI fait enquête sur l’intervention policière de la SQ et des policiers de Listuguj. Quant à l'enquête criminelle, elle a été confiée au Service de police de la Ville de Québec.

Une voiture de police de Listuguj et une voiture de la Sûreté du Québec. Deux agents discutent.

L'opération policière a commencé sur l'heure du midi, samedi.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Plus tôt, la Sûreté du Québec (SQ) avait déclaré que son Service des crimes contre la personne avait ouvert une enquête.

Les agents du Service de police de Listuguj ont reçu un appel concernant des coups de feu aux alentours de 11 h 30 samedi. Les tirs avaient été entendus à l’angle de la rue Riverside Ouest et de la promenade Micmac, à partir d’une résidence.

Une fois sur place, les policiers ont entendu d’autres coups de feu. Le suspect a refusé de collaborer avec les policiers et s’est barricadé à l’intérieur de la maison.

Rapidement, les policiers de la communauté ont appelé la SQ en renfort. Un périmètre de sécurité a par la suite été mis en place et des résidences voisines ont été évacuées. Deux personnes étaient avec le suspect.

Selon la SQ, Brandon Metallic s’est rendu aux policiers vers 17 h 20. Les agents ont procédé à son arrestation. Deux corps inanimés ont alors été découverts à l’intérieur de la résidence, puis transportés à l’hôpital.

En début de soirée, le conseil de bande de Listuguj a confirmé, par voie de communiqué, que les deux personnes trouvées inanimées étaient finalement mortes.

Le chef du conseil de bande de la communauté mi'gmaw, Darcy Gray, a déclaré en anglais être de tout cœur avec la communauté. Il a mentionné que le gouvernement mi'gmaw de Listuguj offrirait des services de soutien à tous ceux concernés par cette tragédie.

Par ailleurs, les élèves de l'école Sugarloaf High School, touchés par l'événement, ne sont pas tenus d'aller à leurs cours lundi afin d'avoir accès aux services de soutien, selon un message diffusé par le conseil de bande dimanche.

Avec les informations d’Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !