•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C-10 : Steven Guilbeault accuse les conservateurs de mener une « campagne de peur »

Steven Guilbeault parle dans un micro. Derrière lui sont installés plusieurs drapeaux canadiens.

Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, affirme qu’il n’est pas surpris de voir que son initiative a provoqué une certaine controverse.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Thomas Laberge

Dans les dernières semaines, le ministre du Patrimoine, Steven Guilbeault, a eu beaucoup de difficulté à défendre son projet de loi C-10 qui vise à réglementer les géants du web. Les conservateurs l’accusent de vouloir donner des pouvoirs étendus au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qui pourraient brimer la liberté d’expression sur Internet. En entrevue aux Coulisses du pouvoir, Steven Guilbeault a assuré qu’il n’en est rien et a accusé les troupes d’Erin O’Toole de vouloir nuire au débat.

Cette interprétation-là, qui a été propagée par les conservateurs, est fausse [...] Le Parti conservateur a vraiment lancé une campagne de peur sur cette question, a-t-il déclaré.

Le ministère de la Justice a d’ailleurs produit un avis affirmant que le projet de loi C-10 respecte la Charte canadienne des droits et libertés. Le ministre du Patrimoine soutient que le but de la loi n’est pas de modérer les contenus des internautes sur les plateformes de diffusion.

L’objectif, c'est de s'assurer que les géants du web comme Netflix, Amazon Prime, Apple Music et YouTube – qui, par ailleurs, est le plus grand diffuseur de musique au Canada – paient leur juste part pour ce qui est des investissements en culture québécoise et canadienne, a-t-il expliqué.

Problème de communication?

Plusieurs observateurs ont relevé que Steven Guilbeault avait eu de la difficulté à expliquer son projet de loi. Le principal intéressé s'attribue une partie de la responsabilité.

Est-ce que je pourrais faire mieux en matière de communication? Je pense qu'on peut toujours s'améliorer. Je suis un nouveau député et un nouveau ministre et je pense qu'on peut toujours faire mieux. C'est un enjeu qui est très technique, a-t-il nuancé.

Nous faisons ce qui n'a jamais été fait auparavant

Le ministre du Patrimoine affirme qu’il n’est pas surpris de voir que son initiative a provoqué une certaine controverse, particulièrement au Canada anglais.

Il y a une résistance. Je ne suis pas surpris que ce soit controversé pour certains. Nous faisons ce qui n'a jamais été fait auparavant, c'est-à-dire nous attaquer aux géants du web, a-t-il lancé.

Rappelons que l’Assemblée nationale du Québec a appuyé à l’unanimité le projet de loi.

La controverse entourant C-10 a occasionné des retards dans le processus législatif. Steven Guilbeault a d’ailleurs dû défendre son initiative en comité vendredi. Malgré tout, il a bon espoir que son projet de loi puisse encore être adopté avant la fin de la session parlementaire.

L’intégrale de l'entrevue avec Steven Guilbeault sera présentée dimanche à 11 h (heure avancée de l'Est) à l’émission Les coulisses du pouvoir, sur ICI RDI et ICI Télé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !