•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario enquête sur deux foyers de soins à la suite d’allégations de négligence

Un résident regarde par la fenêtre au centre de soins Hawthorne Place, à Toronto.

Selon les Forces armées, des résidents de Hawthorne Place sont morts de déshydratation et de malnutrition.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a ouvert une enquête sur deux foyers privés de soins de longue durée de Toronto où les militaires canadiens ont signalé que des résidents étaient morts l’an passé de négligence et non parce qu’ils étaient atteints de la COVID-19.

La ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a déclaré que plusieurs inspecteurs enquêtaient avec le Bureau du coroner aux centres de soins de longue durée Downsview et Hawthorne Place.

Ils ont interrogé lundi le personnel et les directeurs médicaux pour vérifier si les rapports selon lesquels des résidents seraient morts de déshydratation et de malnutrition sont fondés.

C’est le Bureau du coroner qui déterminera si les preuves sont suffisantes de décider d'appeler la police, a déclaré vendredi la ministre Fullerton.

Il n'y a aucun doute qu'il y a eu des morts. Nous examinons les causes.

Une citation de :Merrilee Fullerton, ministre des Soins de longue durée

La police de Toronto a déclaré qu'elle n'avait encore rien reçu du coroner au sujet de décès aux deux foyers en question.

Les deux centres de soins de longue durée ont nié les allégations.

Les Forces armées canadiennes ont soumis des rapports sur les deux foyers à la Commission ontarienne d'enquête sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée.

La commission, dont le rapport final a été rendu public le 30 avril, a enquêté sur les répercussions de la crise sur les résidents des foyers.

Depuis le début de la pandémie, 3778 résidents sont morts de la COVID-19 dans des foyers de soins de longue durée, selon le gouvernement.

Il n’y a toutefois pas de chiffres officiels sur les patients des soins de longue durée qui sont morts d’autre chose pendant la pandémie.

D'après les informations de Samantha Beattie et de Lorenda Reddekopp de CBC

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !