•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire rappelle à l'ordre son collectif antiraciste

Manon Massé, en point de presse, lève l'index.

La leader de Québec solidaire Manon Massé en décembre 2020

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

La Presse canadienne

Les délégués de Québec solidaire (QS) ont adopté, samedi, une motion de blâme envers leur Collectif antiraciste décolonial (CAD).

Le verdict est tombé après un long débat virtuel à huis clos. Venus faire le point devant les médias en fin de journée, les deux porte-parole de QS, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, ont poussé un soupir de soulagement, car ce vote avait pris des allures de test de leadership.

Les membres ont voté avec une majorité très claire, comme quoi, à QS, le militantisme doit se faire en respect de nos statuts, de nos principes et de nos valeurs.

Une citation de :Manon Massé, porte-parole de QS

Ça nous permet de tourner la page, a ajouté Manon Massé.

Dans les derniers mois, le CAD avait notamment donné son appui au controversé professeur de l'Université d'Ottawa Amir Attaran et associé un courriériste parlementaire à la fachosphère.

Le collectif avait également envoyé une mise en demeure à son propre parti en se disant victime de diffamation.

Je les invite à prendre acte de la décision démocratique qui a été prise par les délégués du conseil national, a déclaré M. Nadeau-Dubois.

Tout le monde, sans exception, qui veut militer de manière respectueuse et saine, pas en se dénigrant, pas en s'envoyant des mises en demeure, pas en s'accusant d'être des traîtres, [...] tous ces gens-là sont les bienvenus à QS. Je laisse les porte-parole du collectif avoir la réflexion à savoir si c'est un pari qu'ils souhaitent faire avec nous.

Une citation de :Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de QS

Vieux parti

Réagissant au résultat du vote, la co-porte-parole du CAD, Ève Torres, n'a pas caché sa déception. Selon elle, la direction est là pour éteindre la démocratie participative.

Le message clair que ça envoie, c'est que les personnes racisées, issues de l'immigration, les militants antiracistes, ne sont pas les bienvenus au sein de ce parti, à moins qu'ils se conforment à la place qu'on leur impose.

Une citation de :Ève Torres, porte-parole du Collectif antiraciste décolonial

À l'aube de ses 15 ans, QS nous montre qu'il rejoint le triste club des vieux partis qui n'envisagent pas de faire de la politique autrement, a déclaré Mme Torres lors d'un point de presse virtuel.

Elle a indiqué que le collectif ne savait pas encore s'il allait se retirer. En ce qui me concerne, [...] je n'envisage plus de porter les couleurs solidaires, a lâché l'ancienne candidate dans Mont-Royal--Outremont.

Manon Massé et Alisha Tukkiapik s'adressent à une foule.

La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, et l'Inuk AlishaTukkiapik lors d'une manifestation en mémoire de Joyce Echaquan à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Plus tôt, M. Nadeau-Dubois avait fait valoir qu'il était normal pour un parti démocratique de tenir des débats vigoureux à l'interne.

Il a comparé en entrevue les récents événements au débat de 2017 sur la possibilité de conclure des pactes électoraux avec le Parti québécois (PQ).

C'est un débat qui est vif, donc en ce sens-là, il ressemble à celui qu'on a eu sur les pactes électoraux. Il y a eu d'autres débats houleux à QS; ce n'est pas le premier, ce n'est pas le dernier, affirme-t-il.

Les élections de 2022

Par ailleurs, la machine se met en branle à QS en vue des élections générales de 2022.

Le parti réunit 200 de ses membres ce week-end en un conseil national virtuel ayant comme thème Se relever ensemble.

L'objectif est de jeter les bases d'une plateforme électorale, pour ensuite terminer le travail en novembre. Déjà, la question de la transition écologique se hisse au sommet des priorités, indique M. Nadeau-Dubois.

Il y a une certitude qui émerge, c'est que la colonne vertébrale de la prochaine campagne de QS, ce sera l'environnement, a-t-il dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !