•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le policier Carl Snelgrove coupable d'agression sexuelle

Le policier Carl Snelgrove

Carl Snelgrove, de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC

La Presse canadienne

L'agent de police Carl Snelgrove a été déclaré coupable d'avoir agressé sexuellement une femme à son domicile en 2014 à Saint-Jean de Terre-Neuve-et-Labrador.

C'est le verdict de culpabilité rendu par le jury samedi en fin d'après-midi devant la Cour suprême de la province.

Plus tôt dans la journée, le juge Vikas Khaladkar a rappelé les jurés dans une salle d'audience de Saint-Jean. Ces derniers disaient alors être incapables de parvenir à un verdict unanime.

Le juge Khaladkar les avait exhortés à travailler ensemble ainsi qu'à s'écouter les uns les autres, offrant même de les laisser réécouter les témoignages de ce procès fort en émotions.

Au cours de la journée, des manifestants ont été à l'extérieur de l'édifice de la Cour suprême provinciale au centre-ville de la capitale provinciale. Ils ont scandé et brandi des pancartes à l'appui de la plaignante.

La victime avait témoigné que l'agent de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve l'avait ramenée chez elle dans une voiture de police depuis une boîte de nuit de Saint-Jean et l'avait agressée dans son salon.

Le policier Snelgrove était alors en service et en uniforme.

Carl Snelgrove marche à l'extérieur.

Carl Snelgrove se dirige vers le tribunal le 15 mai 2021.

Photo : CBC / Malone Mullin

La femme a expliqué au tribunal qu'elle avait quitté le bar parce qu'elle se sentait trop ivre.

Snelgrove était assis dans sa voiture à proximité et a baissé sa vitre pour lui proposer de la reconduire, a-t-elle raconté au procès qui a débuté au début du mois, racontant les détails de cette nuit.

La victime a dit qu'elle avait accepté l'offre parce qu'elle pensait qu'un policier devrait être plus sécuritaire qu'un chauffeur de taxi.

Il s'agissait du troisième procès concernant ces événements. Carl Snelgrove avait été acquitté en 2017 et il avait aussi gagné sa cause en appel en 2019.

Un deuxième procès a eu lieu, mais celui-ci a été annulé l'année dernière.

Carl Snelgrove connaîtra sa sentence à son retour en cour le 7 juin. Il est libre sous conditions d'ici là.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.