•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les paniers de légumes locaux ont la cote en Estrie

Le couple de propriétaires de La Boîte à Légumes posent devant leur serre.

La ferme maraichère La Boîte à Légumes se spécialise dans la culture de légumes biologiques.

Photo : André Vuillemin

Radio-Canada

La demande de plants et de paniers de légumes biologiques est à la hausse au Québec, tout comme en Estrie où les petites fermes poussent à vue d'œil depuis quelques années.

Pour cette deuxième récolte pandémique, certains maraichers de la région affirment avoir atteint leur objectif de ventes sans avoir à faire de publicités.

C'est le cas des propriétaires de La Boîte à Légumes, une ferme maraichère située près de Sherbrooke, qui a écoulé samedi l'ensemble de leurs plants de légumes. En ce qui concerne maintenant la vente de leurs paniers de légumes, il leur est impossible de répondre à la demande.

Si La Boîte à Légumes parvient à combler les besoins en légumes frais et locaux d'une centaine de familles de la région, pas moins de 300 personnes sont toujours en attente de pouvoir s'abonner.

2000 paniers en Estrie

L'an dernier, la production de paniers de légumes biologiques du Réseau des fermiers et fermières de famille a augmenté de 46 % au Québec. En Estrie, les abonnements ont doublé, passant de 1000 à 2000 paniers.

Et les renouvellements vont bon train dans la belle terre agricole de l'Estrie, comme l'explique Caroline Poirier, propriétaire de la ferme Croque-Saisons, à Lingwick, et présidente de la Coopérative pour l'agriculture de proximité écologique.

Selon elle, cette hausse en Estrie s'explique par le prix abordable des terres agricoles dans certaines parties de la région. En Estrie, on a une belle croissance au niveau des fermes, puis cette année on a un total de 15 fermes qui livrent des paniers bio dans la région, ajoute Caroline Poirier.

Des paniers toujours disponibles

Mais avis aux intéressés, certaines fermes maraichères, qui ont différents points de cueillette en Estrie, ont toujours des paniers biologiques disponibles pour la saison 2021. À la ferme La petite récolte de Cookshire-Eaton, une vingtaine de paniers doivent trouver preneurs puisque les propriétaires ont doublé leur production l'an dernier.

Paniers de légumes en hiver

Les propriétaires de la ferme du Coq à l'Âne de Bury, eux, ont choisi de mettre l'accent sur les paniers de légumes d'hiver. Une façon pour les maraichers d'étaler dans le temps leurs activités, pour ralentir un peu le rythme en été, dans ce métier exigeant, affirme le propriétaire du Coq à l'Âne, Frédéric Verville.

Mais est-ce que cet engouement pour le jardinage et l'achat local restera dans les habitudes des gens après que la pandémie ait passé? Selon Sylvain Charlebois, le directeur du Laboratoire en science analytique agroalimentaire de l'Université Dalhousie, la pandémie a fait réaliser aux gens qu'il était important d'avoir une certaine sécurité alimentaire, mais ce n'est pas certain que ça va rester.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !